Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Épervière tomenteuse

Hieracium tomentosum L., 1755

H. lanatum Vill., 1779

Asteraceae
(† Composées)
Description

   d'après Jérémie Van Es et Jean-Marc Tison
• 10-70 cm. Plante phyllopode à hypophyllopode, à tomentum dense à lâche (épaisseur > 0,5 mm à la marge des feuilles).
• Feuilles basales (sub)entières à superficiellement dentées, rarement profondément dentées (Vanoise), les caulinaires à base non embrassante, souvent acuminées.


   Groupe J : série tomentosum (section Andryaloidea Monnier)
   Comme le fait remarquer Fl.MedFlore de la France méditerranéenne continentale. Jean-Marc Tison, Philippe Jauzein, Henri Michaud. Naturalia, 2014. (p. 1684), cette "espèce" (en fait groupe d'espèces), est très variable. Sur le plan écologique, il s'agit des populations montagnardes ou submontagnardes, pas très rupicoles (par opposition, entre autre, avec H. liotardii Vill.).
   Bien connue dans le haut Var et les Alpes-Maritimes elle n'a jamais été confirmée dans les Alpes-de-Haute-Provence…

  • n° 1056 du catalogue de L. Laurent (Hieracium lanatum Vill.).
  • Indigène. Juin-août. Hémicryptophyte à scape. Endémique alpin.
  • Première citation connue : 1845, Simon-Jude Honnorat (Le Vernet).
  • De (350)800 à 2500 m : surtout étages supraméditerranéen à subalpin. Héliophile, thermophile, xérophile, calcicline, saxicole. Rochers, éboulis et pelouses rocailleuses.
  • 137 observations. Cette épervière est plus fréquente à l’est de la ligne Ubaye-Serre-Ponçon/Moustiers-Sainte-Marie. Tous les districts sauf l'Adret de Lure et le Bas-Verdon.

   Jérémie Van Es et Jean-Marc Tison : "Taxon bien connu et largement distribué dans les Alpes françaises. Souvent noté dans un sens large intégrant les taxons voisins, mais probablement sans impact significatif sur la distribution observée.
Remarque : des populations diploïdes ont été détectées dans la Roya. Elles se singularisent par leur tendance hypophyllopode (jusqu’à 9 feuilles caulinaires) et par leurs poils à dents particulièrement longues. Il s'agit peut-être une espèce distincte, à étudier."
.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-août
Écologie :

Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Cartographie Hieracium tomentosum
 Cité après 1999
 Cité avant 2000 seulement
 À confirmer/infirmer
 Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v17
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 11/03/2024