Recherche rapide (aide ?)

Nouvelles neuves ...

Le : 06/ 07/ 2024
Météo Saint-Auban juin 2024

Le : 02/ 07/ 2024
Mise à jour

Le : 02/ 07/ 2024
Phelipanche cingularum

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Recherche par famille

Plantes de la famille des Aspleniaceae

Aspleniaceae Newman, 1840

   C'est une grande famille dans laquelle sont reconnus de un à plus de quinze genres (deux pour APG IV) et ± 730 espèces selon les auteurs.
   Asplenium (en incluant Ceterach et Phyllitis) est le seul genre européen, bien représenté dans les Alpes-de-Haute-Provence par une dizaine d'espèces.

   La clé des filicales des Alpes-de-Haute-Provence
   d’après Rémi Prelli
1. Feuilles grandes, dressées, dépassant souvent 1 m de hauteur, à limbe 3 fois divisé, naissant une par une sur un long rhizome souterrain traçant et constituant souvent de vastes peuplements. Bordure du limbe toujours repliée vers la face inférieure et prolongée par une sorte d'indusie, bien que la plante soit généralement stérile : Dennstaedtiaceae (Pteridium).
1'. Plante ne réunissant pas l'ensemble des caractères précédents. Voir 2.
2. Face inférieure des feuilles disparaissant entièrement sous une couverture dense d'écailles rousses à maturité : Aspleniaceae (Asplenium ceterach).
2'. Face inférieure des feuilles glabre, ou à écailles et poils laissant voir le limbe chlorophyllien (mais pouvant cependant être en grande partie masqué par les sores âgés lorsqu'ils deviennent confluents). Voir 3.
3. Plante présentant des feuilles stériles et des feuilles fertiles d'aspect bien distinct (selon les conditions stationnelles, les feuilles fertiles peuvent ne pas se développer. Suivre ce choix en cas de population entièrement stérile). Feuilles stériles et fertiles au moins 3 fois divisées. Plante en touffes très fournies, poussant sur rochers et éboulis en montagne : Pteridaceae (Cryptogramma crispa).
3'. Plante à feuilles toutes semblables ou presque, les feuilles fructifiées n'étant pas accompagnées de feuilles stériles d'aspect différent. Voir 4.
4. Limbe constitué d’une série de pennes bien individualisées, régulièrement échelonnées le long d’un rachis distinct. Voir 5.
4'. Limbe différent, entier ou lacinié. Voir 17.
5. Bordure du limbe repliée vers la face inférieure sur les parties fertiles des feuilles, recouvrant plus ou moins complètement (au moins à l'état jeune) les sores situés en position marginale. Voir 6.
5'. Bordure du limbe non repliée, ne recouvrant donc pas les sores, ceux-ci étant situés en position marginale ou franchement dorsale. Voir 7.
6. Sommet du limbe et extrémité des pennes progressivement réduits, ne présentant pas de segment terminal large et bien individualisé : Pteridaceae (Oeosporangium acrosticum).
6'. Sommet du limbe et extrémité des pennes présentant un segment terminal large et bien individualisé, semblable en taille et en forme aux autres divisions de la feuille : Pteridaceae (Adiantum capillus-veneris).
7. Sores sans indusie, ou à indusie très réduite et souvent rapidement caduque. Voir 8.
7'. Sores pourvus d'une indusie bien développée, couvrant au moins en grande partie les sporanges au cours de leur maturation, et assez longuement persistante (pouvant cependant disparaître après la libération des spores). Voir 13.
8. Limbe des pennes soudé au rachis, au moins sur une grande partie de la feuille. Voir 9.
8'. Limbe des pennes non soudé au rachis (sauf près du sommet des feuilles). Voir 10.
9. Pennes entières ou à bordure dentée, exceptionnellement partiellement lobée : Polypodiaceae (Polypodium).
9'. Pennes régulièrement lobées. Limbe fortement pubescent : Thelypteridaceae (Phegopteris connectilis).
10. Chaque indusie réduite à un groupe de poils mêlés aux sporanges, le reste du limbe ne portant pas de tels poils. Plante des rochers et éboulis en montagne et en Europe du Nord : Woodsiaceae (Woodsia alpina).
10'. Plante ne présentant pas ces caractères. Voir 11.
11. Limbe aussi large que long ou presque. Pennes basales nettement les plus grandes : Cystopteridaceae (Gymnocarpium).
11'. Limbe beaucoup plus long que large. Pennes basales souvent réduites. Voir 12.
12. Plante assez délicate, à limbe ne dépassant guère une vingtaine de cm de longueur. Présence d'une petite indusie, souvent visible jusqu'à la maturité des sporanges : Cystopteridaceae (Cystopteris fragilis).
12'. Plante plus robuste en général, à limbe dépassant habituellement une trentaine de cm. Indusie très réduite et très rapidement caduque : Athyriaceae (Athyrium distentifolium).
13. Sores allongés et droits, à indusie latérale les recouvrant sur toute leur longueur, ceci de façon homogène sur l'ensemble de chaque feuille : Aspleniaceae (Asplenium).
13'. Sores arqués (au moins à la base des pinnules les plus grandes) ou arrondis. Indusies latérales ou recouvrant entièrement les sporanges. Voir 14.
14. Sores arqués-courbés à la base des pinnules les plus grandes, devenant presque droits vers leur sommet ainsi que vers le haut de la feuille. Indusies latérales, à bordure frangée. Plantes en touffes, à feuilles de texture fine et fragile, non glanduleuses : Athyriaceae (Athyrium filix-mas).
14'. Plante ne présentant pas l'ensemble de ces caractères réunis. Voir 15.
15'. Sores ne présentant pas cet aspect. Plante généralement plus grande et de texture plus ferme. Voir 16.
15. Indusies lancéolées, fixées sous les sores du côté postérieur du réceptacle, et recourbées au-dessus des sporanges à l'état jeune. Limbe de texture fine et fragile, ne dépassant guère une vingtaine de cm de longueur : Cystopteridaceae (Cystopteris fragilis).
16. Indusies peltées (circulaire et à attache centrale). Segments foliaires souvent rendus dissymétriques par l'existence d'une oreillette basale, du côté supérieur des pennes ou du côté externe des pinnules : Dryopteridaceae (Polystichum).
16'. Indusies réniformes, recourbées en un cercle presque fermé. Segments foliaires ultimes généralement presque symétriques, sans oreillette basale : Dryopteridaceae (Dryopteris).
17. Limbe entier et de plusieurs cm de largeur : Aspleniaceae (Asplenium scolopendrium).
17'. Limbe formé de quelques divisions étroites et 1-2 fois bifurquées : Aspleniaceae (Asplenium septentrionale).

28  résultats trouvés dans la base

Critères : Famille = Aspleniaceae

Aperçu Noms / Famille Plus de Détail…

Aspleniaceae Newman, 1840

Aspléniacées

Famille

Asplenium L., 1753

Doradille

Genre

Asplenium adiantum-nigrum L., 1753

Doradille noire

Espèce

Asplenium ceterach L., 1753

Cétérac officinal

Espèce

Asplenium ceterach L. subsp. ceterach

Cétérac officinal

Subsp.

Asplenium fontanum (L.) Bernh., 1799

Doradille de Haller

Espèce

Asplenium fontanum (L.) Bernh. subsp. fontanum

Doradille de Haller

Subsp.

Asplenium jahandiezii (Litard.) Rouy, 1913

Doradille du Verdon

Espèce

Asplenium onopteris L., 1753

Doradille des ânes

Espèce

Asplenium petrarchae (Guérin) DC., 1815

Doradille de Pétrarque

Espèce

Asplenium petrarchae (Guérin) DC. subsp. petrarchae

Doradille de Pétrarque

Subsp.

Asplenium ruta-muraria L., 1753

Rue des murailles

Espèce

Asplenium ruta-muraria subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., 1964

Doradille de la dolomie

Subsp.

Asplenium ruta-muraria L. subsp. ruta-muraria

Rue des murailles

Subsp.

Asplenium scolopendrium L., 1753

Scolopendre

Espèce

Asplenium seelosii Leyb., 1855

Doradille de Seelos

Taxon absent !

Espèce

Asplenium seelosii subsp. glabrum (Litard. & Maire) Rothm., 1937

Doradille de Seelos glabre

Taxon absent !

Subsp.

Asplenium septentrionale (L.) Hoffm., 1796

Doradille du nord

Espèce

Asplenium septentrionale (L.) Hoffm. subsp. septentrionale

Doradille du nord

Subsp.

Asplenium trichomanes L., 1753

Doradille des murailles

Espèce

Asplenium trichomanes subsp. inexpectans Lovis, 1964

Doradille inattendue

Subsp.

Asplenium trichomanes subsp. pachyrachis (Christ) Lovis & Reichst., 1980

Doradille à rachis épais

Subsp.

Asplenium trichomanes subsp. quadrivalens D.E.Mey., 1964

Doradille fausse capillaire

Subsp.

Asplenium trichomanes L. subsp. trichomanes

Doradille des murailles

Subsp.

Asplenium viride Huds., 1762

Doradille verte

Espèce

Asplenium x alternifolium Wulfen, 1781

Doradille de Breyne

Taxon à confirmer/infirmer

Hybride

Asplenium x helii Lusina, 1943

Asplénie de Heli

Taxon à confirmer/infirmer

Hybride

Asplenium x ticinense D.E.Mey., 1961

Doradille du Tessin

Taxon à confirmer/infirmer

Hybride
28  résultats trouvés dans la base

Critères : Famille = Aspleniaceae