Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Amaranthe de Powell

Amaranthus powellii S.Watson, 1875

A. hybridus var. pseudoretroflexus (Thell.) Carretero, 1979

Amaranthaceae
Description

   Flora of North America
• Plante de 0,3 à 1,5(2) m, glabre ou moyennement pubescente vers l'inflorescence, devenant glabrescente à maturité. Tige rigide, généralement dressée, verte ou parfois pourpre rougeâtre, le plus souvent ramifiée, principalement dans l'inflorescence, parfois presque simple.
• Pétiole égal ou plus long que le limbe, celui-ci rhombique-ovale à largement lancéolé, de 4-8 × 2-3 cm, parfois plus grand chez les plantes robustes, à base cunéiforme, bords entiers, et apex cunéiforme à obtus ou indistinctement émarginé, avec mucron.
• Inflorescences principalement terminales, généralement avec des épis à l'aisselle distale, dressées et rigides, vertes à vert argenté, parfois teintées de rouge, dépourvues de feuilles au moins distalement. Bractées lancéolées à linéaires subulées, 4-7 mm, 2-3 fois plus longues que les tépales, rigides.
• Fleurs pistillées : tépales généralement 3-5, inégaux. Les externes étroitement ovales-elliptiques ou elliptiques, 1,5-3,5 mm à apex aristé. Branches du style étalées, plus courtes que le corps du fruit. Stigmates 3. Fleurs staminées groupées à l'extrémité des rameaux de l'inflorescence : tépales 3-5, étamines 3-5.
• Utricules subglobuleuses ou compressées-ovoïdes, 2-3 mm, égales ou plus courtes que les tépales, lisses ou légèrement rugueuses-verruqueuses. Graines noires, subglobuleuses à lenticulaires, de 1-1,4 mm de diamètre, lisses, brillantes. .


   Longtemps considéré comme une variété de A. hybridus subsp. hybridus (A. hybridus var. pseudoretroflexus), ce taxon est réhabilité au rang spécifique en 2021 par TaxRef 14.
   C'est un taxon nord-américain introduit de longue date en France. Deux sous-espèces sont reconnues, toutes les deux citées dans le département, type et bouchonii.
   Il est noté pour la première fois en 1995 à Oraison, son découvreur précisant "plante envahissante qui semble supporter très bien les méthodes culturales modernes".
   Il est possible qu'il se "cache" dans les nombreuses données de A. hybridus où l'infraspécificité n'est pas précisée.

  • Exogène. Juillet-octobre. Thérophyte. Américain (centre et nord).
  • Première citation connue : Robert Amat (1995, Oraison).
  • Dans le mésoméditerranéen vers 300-350 m. Héliophile, thermophile, mésoxérophile. Friches et cultures.
  • Très rare - 4 observations - 3/198 communes - 3/341 mailles. Cette amaranthe a été observée dans la basse Durance à Oraison et Valensole. Plateau de Valensole.

   d’après Flora Gallica
1. Capsules indéhiscentes : subsp. bouchonii.
1'. Capsules dehiscentes : subsp. powellii.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-octobre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Très rare - 3/341 mailles.
  Cité avant et après 1991
3 Cité après 1991 seulement
  Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v17
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 15/01/2024