Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 2 résultats...

Jacinthe
Hyacinthus L., 1753

Jacinthe
Hyacinthus orientalis L., 1753

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Fétuque de Haller

Festuca halleri All., 1785

Poaceae
(†Graminées)
Description

   Les Festuca de la flore de France (M. Kerguélen, F. Plonka)
• Graminée cespiteuse, très basse, 6-15 cm, souvent avec les panicules dépassant peu les feuilles de la base. Innovation intravaginale.
• Gaine tubulaire, glabre. Ligule à poils 0,02 à 0,04 mm. Limbe vert-glauque à légèrement pruineux, lisse, cellules stomatiques 29,6 ± 1,2 µm. Section du limbe: diamètre (0,3) 0,5 à 0,7 mm, (5) 7 faisceaux, 3 côtes internes bien marquées, sclérenchyme en 3 îlots généralement assez épais, avec (rarement) 2-4 petits îlots supplémentaires.
• Panicule 1-3 cm, dense, à rameaux glabres ou finement velus, simple ± spiciforme, dépassent peu en général les feuilles de la base. Ramification inférieure solitaire, plus courte que les épillets.
• Épillet de 6 à 7,6 mm, étroitement elliptique à fleurs espacées, d'aspect lâche, brun-violacé, très rarement jaunâtre, et la plupart du temps légèrement pruineux, 3-5-flore.
• Glume inférieure 2,8 mm, 1-nervée, la supérieure 4 à 4,6 x 1,1 à 1,4 mm, 3-nervée. Lemme 3,7 à 5 x 1,5 à 1,8 mm, longuement acuminée, sans bord membraneux, scabridule au moins vers le haut, 5-nervée à arête terminale très longue, jusqu'à 5 mm. Paléole ± = lemme, à carènes finement denticulées. Lodicule petit, ± 0,6 à 0,7 mm, largement bilobé.
• Anthère 2 à 3 mm, plus longue que la 1/2 paléole.


   Seul le type est présent en France. La sous-espèce scardica (Griseb.) Markgr.-Dann. est un taxon du nord des Balkans.

  • Indigène. Juin-août. Hémicryptophyte. Orophyte sud européen.
  • Première observation connue : 1897, Charles Flahault (Saint-Paul).
  • Du sommet du montagnard à l’alpin (1500-3200 m). Héliophile, mésoxérophile, cryophile, saxicline, silicicole. Pelouses rases alpines à exposition nord, crêtes froides et longuement enneigées, éboulis, rochers.
  • Rare - 28 observations retenues/34 - 4/198 communes - 9/341 mailles. Seules les observations d'Allos et une observation de Saint-Paul sont confirmées. Ubaye, Haut-Verdon.

   Plante cespiteuse très basse et à épillets longuement aristés.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Festuca halleri All., 1785
  ↳ Festuca halleri All. subsp. halleri
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Georges GUENDE
Référentiel taxinomique : TaxRef v14
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 18/08/2021