Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 2 résultats...

Soude
Soda (Dumort.) Fourr., 1869

Soude commune
Soda inermis Fourr., 1869

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Chiendent intermédiaire

Elytrigia intermedia (Host) Nevski, 1933

Elymus hispidus (Opiz) Melderis, 1978

Poaceae
(†Graminées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante vivace de 40-80 cm, glabre ou velue, dressée, à souche traçante.
• Feuilles glauques, planes puis enroulées, fermes, rudes, à nervures saillantes en dessus.
• Épi long, comprimé, distique, lâche, à axe scabre non fragile.
• Épillets assez écartés, plus longs que les entre-nœuds, ovales-oblongs, comprimés, à 3-8 fleurs mutiques. Glumes obtuses et obliquement tronquées, scarieuses aux bords, à 5-7 nervures, égalant environ la moitié de l’épillet. Glumelle obtuse, mucronulée.


   Quatre sous-espèces sont retenues par TaxRefRéférentiel nomenclatural et taxonomique du Muséum national d'histoire naturelle. https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels, dont deux sont citées dans le département, type et pouzolzii (Godr.) A.Love. Mais compte tenu du faible nombre de relevés précisant la sous-espèce et de la difficulté du genre, il est délicat d'analyser l'infraspécificité.

  • Indigène. Mai-août. Hemicryptophyte. Européen (sud) et sibérien (sud).
  • Première observation connue : 1874, Élisée Reverchon (Annot).
  • Étages mésoméditerranéen à montagnard de 300 à 1600 m. Héliophile, thermophile à mésothermophile, xérophile à mésophile, gravicole, neutrobasophile, nitrocline. Champs et abords, pelouses sèches et fraîches, bords de chemins, friches, bois clairs, alluvions, ripisylves, rochers, éboulis.
  • Assez commun - 159 observations - 74/198 communes - 94/341 mailles. Cette espèce est dispersée dans l’ensemble du département sans être abondante. Tous les districts.

   Le chiendent intermédiaire se reconnaît à ses glumes tronquées, moitiés plus courtes que les épillets. Avec le recul, il nous semble très surobservé. Il est rare dans les départements voisins.

   d’après Flora Gallica
1. Épillets majoritairement à 4 fleurons ou plus : subsp. intermedia.
1'. Épillets majoritairement à au plus 4 fleurons : subsp. pouzolzii.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Photos de la plante (3 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 94/341 mailles.
5 Cité avant et après 1991
72 Cité après 1991 seulement
17 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Georges GUENDE
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022