Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Doradille verte

Asplenium viride Huds., 1762

A. ramosum L., 1753

Aspleniaceae
Description

   Flora Helvetica
• Fougère en touffe de 20-30 cm de diamètre.
• Frondes longues de 10-20(30) cm. Pétiole pouvant atteindre la demi-longueur du limbe, brun noirâtre seulement à la base, puis vert comme le rachis, non ailé. Limbe linéaire-lancéolé, pennatiséqué, à 20-30 pennes pétiolulés et dentés.
• 4-8 sores linéaires à la face inférieure de chaque penne, confluents à maturité. Indusies se rétrécissant et tombant généralement avant la fructification.
   Risque de confusion avec de jeunes A. trichomanes ou, pour de petits individus, avec Woodsia alpina.

  • n° 2308 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juin-septembre (fructification). Hémicryptophyte. Circumboréal.
  • Première observation connue : Cité de Beauvezer dans le Catalogue d’Honnorat en 1832.
  • Du montagnard à l’alpin de 900 à plus de 2500 m. Mésosciaphile à sciaphile, mésothermophile à cryophile, mésophile à mésohygrophile, calcicole, basophile à acidicline, rupicole, saxicole. Anfractuosités des rochers et parois ombragées à ambiance fraîche.
  • Assez commun - 190 observations - 33/198 communes - 62/341 mailles. Cette doradille est surtout présente dans les massifs alpins du nord-est du département, moins répandue dans les Monges (J. Van Es, E. Chas…) et le Moyen-Verdon. Rare dans le bassin de la Bléone, elle a été retrouvée à Digne-les-Bains par L. Foucaut en 2005. Deux observations ont été faites à l'ouest de la Durance :une ancienne donnée dans la Montagne de Lure (L. Legré) et une récente aux Omergues ( L. Garraud, S. Vallée). Ubaye, Haut-Verdon, Moyen-Verdon, Bassin du Sasse, Pays de Digne, Pays d’Entrevaux, Pays d’Annot, (Adret de Lure).

   Son rachis entièrement vert permet la distinction avec les deux espèces voisines Asplenium trichomanes (rachis noir) et A. petrarchae (rachis bicolore, brun à la base, vert au sommet).

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre (fructification)
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (2 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 62/341 mailles.
16 Cité avant et après 1991
34 Cité après 1991 seulement
12 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022