Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Grand tordyle

Tordylium maximum L., 1753

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante atteignant 0,3-0,8(1,2) m, très velue, rugueuse au toucher.
• Tige dressée, ramifiée, subcylindrique à la base et cannelée au sommet, couverte de poils rétrorses.
• Feuilles basales 1-divisées-pennées en 3-5 segments cordés, largement ovales ou suborbiculaires, crénelés. Les caulinaires à 5-11 segments ovales-lancéolés à linéaires-lancéolés, cunéiformes à la base, grossièrement dentés en scie. Feuilles supérieures généralement trilobées, à lobes linéaires-lancéolés, le terminal allongé et incisé-denté.
• Ombelles compactes, de diamètre 3-5 cm, composées de (3)5-15 rayons inégaux, hispides. Involucre à 3-8 bractées linéaires, hispides. Involucelle de 5 bractéoles linéaires, hispides, inégales, dépassant souvent les fleurs au stade floral.
• Sépales développés (0,5-1,4 mm), très visibles, inégaux (0,2-1,2 mm), étroitement lancéolés, linéaires ou triangulaires, velus. Pétales blancs, partiellement rose carminé ou, rarement, entièrement lie-de-vin, contigus, les circonférentiels (généralement 3 par fleur) moyennement rayonnants (2-5 mm), inégalement lobés, très velus sur la face externe. Étamines à filets granuleux. Anthères jaune clair, pollen translucide. Stylopode vert clair, à embase réduite, conique-aigu, nettement séparé en deux, très velu.
• Fruit plat et suborbiculaire, (3,5)6-8,5 mm, couvert de poils droits, acérés, appliqués et dirigés vers le sommet, ceinturé d'une marge épaissie, claire et lisse, rarement faiblement crénelée, velue. Côtes filiformes, presque indistinctes. 1 vitta par vallécule, 2 commissurales subparallèles. Styles courts, dressés ou divergents sur le fruit mûr, entourés de sépales encore bien visibles en général. Pédicelle court et renflé-cartilagineux au sommet. Carpophore divisé jusqu'à la base.

  • Exogène archéophyte. Mai-août. Thérophyte, hémicryptophyte. Euryméditerranéen.
  • Première observation connue : Georges Guende (Saint-Michel-l'Observatoire, 1992).
  • Méso- et supraméditerranéenne (250-1150 m). Héliophile, thermophile, mésoxérophile. Coteaux rocailleux, pelouses maigres, rudérales et messicole en situation secondaire.
  • Assez commun - 211 observations - 72/198 communes - 87/341 mailles. Commun à la frange sud-ouest du département, il se raréfie avec la baisse de la température moyenne le long de la Durance et des ses affluents. Tous les districts sauf le Bassin de Seyne, l'Ubaye et le Haut-Verdon.

   Il est curieusement absent du Catalogue de Laurent.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 87/341 mailles.
  Cité avant et après 1991
87 Cité après 1991 seulement
  Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022