Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Fougère des marais, Thélyptéride des marécages

Thelypteris palustris Schott, 1834

Thelypteridaceae

Espèce remarquable

Statuts de préservation
? PRCRLRMeDHDZER
Description

   d'après la Flore de Coste et R. Prelli
• Fougère vivace, à souche grêle, traçante, noirâtre.
• Feuilles d'un vert tendre de 40-80 cm, longuement pétiolées, à pétiole et rachis nus, oblongues-lancéolées, peu atténuées à la base, bipennatiséquées, non glanduleuses en dessous. Une légère différenciation des feuilles : certaines, à limbe membraneux et pinnules larges, restent stériles, d'autres, généralement un peu plus grandes et plus étroites, plus coriaces, à pinnules triangulaires et bords recourbés vers la face inférieure, portent les sporanges. Limbe à texture fine, très peu réduit à la base, parfois entièrement glabre mais portant souvent de courts petits poils épars et quelques glandes (glandulosité parfois même assez dense près des sores). Segments étroitement lancéolés, pennatipartites, à lobes confluents à la base, triangulaires-lancéolés, aigus ou subobtus, entiers ou denticulés au sommet, à bords un peu roulés en dessous.
• Sores petits, à la fin confluents, sur 2 lignes rapprochées des bords des lobes. Indusie caduque.


   Citée dans la première moitié du XIXe siècle par E. Requien (Barcelonnette) et S.-J. Honnorat (Sisteron), elle n'est plus observée ensuite pendant plus de 150 ans, ce qui avait amené à douter de sa présence. Elle a cependant été trouvée à Claret en 2018. Elle semble en expansion en ce début de XXIe siècle (com. pers. R. Prelli).

  • n° 2298 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juillet-août (fructification). Géophyte. Boréal.
  • Première citation connue : E. Requien (Barcelonnette, début XIXe).
  • Supraméditerranéen pour sa seule station confirmée vers 1000 m. Héliophile à mésosciaphile, mésothermophile, mésohygrophile. Il se développe sur des touradons de roseau, dans le substrat accumulé entre les tiges de celui-ci.
  • Exceptionnel - 3 observations retenues/5 - 1/198 communes - 1/341 mailles. Retrouvée dans le Buëch/Val de Durance en 2018, la fougère des marais reste à confirmer dans l'Ubaye. Buëch-Val de Durance (Ubaye ?).
  • Protection régionale. Liste rouge PACA : vulnérable. Déterminante ZNIEFF. Enjeu de préservation PACA : fort.

   Son statut patrimonial est lié à sa protection régionale et à sa rareté en Provence.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-août (fructification)
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante ( 7  photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie Thelypteris palustris
Exceptionnel - 1/198 communes
 Cité après 1999
 Cité avant 2000 seulement
 À confirmer/infirmer
 Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v17
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 18/03/2024