Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 4 résultats...

Chou
Coincya Rouy, 1891

Fausse giroflée des montagnes
Coincya monensis (L.) Greuter & Burdet, 1983

Fausse giroflée des montagnes
Coincya monensis subsp. cheiranthos (Vill.) Aedo, Leadlay & Muñoz Garm., 1993

Chou de Richer
Coincya richeri (Vill.) Greuter & Burdet, 1983

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Nerprun des Alpes

Rhamnus alpina L., 1753

Rhamnaceae
Description

   d'après la Flore de Coste
• Arbrisseau de 1 à 3 mètres, dressé, un peu tortueux, à rameaux alternes, non épineux, les jeunes pubescents.
• Feuilles caduques, alternes, ovales ou suborbiculaires, obtuses, denticulées, munies de chaque côté de la nervure médiane de 10-15 nervures saillantes, parallèles, droites. Stipules un peu plus longues que le pétiole.
• Fleurs dioïques, verdâtres, en faisceaux pauciflores. Calice à 4 lobes triangulaires, aussi longs que le tube. 4 pétales oblongs.
• Style bi-tripartite. Graines à sillon dorsal ouvert.


   Seule la sous-espèce type est présente dans le département. Les autres sont des taxons de l'Italie et des Balkans.

  • n° 401 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Mai-juillet. Phanérophyte. Méditerranéo-montagnard (ouest).
  • Première observation connue : 1845, Simon-Jude Honnorat (Authon).
  • Large amplitude de la base du supraméditerranéen au sommet du subalpin (500 m, à Oppedette, à 2500 m, à Saint-Paul), avec un optimum à l’étage montagnard. Héliophile, thermophile à mésocryophile, mésoxérophile, calcicole, saxicline. Très grande diversité de milieux fréquentés : parois, éboulis, friches, fruticées, pinèdes, chênaies, hêtraies, mélézins… mais toujours en milieux plutôt ouverts et rocailleux.
  • Commun - 1022 observations - 99/198 communes - 158/341 mailles. L'espèce est présente partout dans les trois-quarts est du département (sauf sur les grès d’Annot) et dans le Bassin du Sasse. Elle est par contre rare à l’ouest de la Durance où elle se limite à la montagne de Lure, au Jabron et aux gorges d'Oppedette (station abyssale, terme consacré pour des plantes montagnardes présentes dans des secteurs froids à basse altitude). Tous les districts sauf le Plateau de Valensole, le Bas-Verdon, le Pays de Manosque et le Luberon oriental.
Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Rhamnus alpina L., 1753
  ↳ Rhamnus alpina L. subsp. alpina
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 158/341 mailles.
45 Cité avant et après 1991
108 Cité après 1991 seulement
5 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Matthieu CARON
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022