Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 15 premiers résultats... sur 27 !!!

Doradille
Asplenium L., 1753

Doradille noire
Asplenium adiantum-nigrum L., 1753

Doradille de Breyne
Asplenium x alternifolium Wulfen, 1781

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L., 1753

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L. subsp. ceterach

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh., 1799

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh. subsp. fontanum

Asplénie de Heli
Asplenium x helii Lusina, 1943

Doradille du Verdon
Asplenium jahandiezii (Litard.) Rouy, 1913

Doradille des ânes
Asplenium onopteris L., 1753

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC., 1815

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC. subsp. petrarchae

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L., 1753

Doradille de la dolomie
Asplenium ruta-muraria subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., 1964

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L. subsp. ruta-muraria

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Grande Berce

Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
- subsp. sphondylium : feuilles en majorité 1-divisées-pennées en 5-7(9) segments ± profondément découpés, les basales parfois différentes.
- subsp. elegans : feuilles en majorité 1-divisées-ternées ou indivises-lobées.

  • Indigène avec extension anthropique. Juin-septembre. Hémicryptophyte. Paléotempéré.
  • Première observation connue : Saint-Yves (1901, Colmars-les-Alpes).
  • Du mésoméditerranéen au sommet du montagnard (350-1900 m). Héliophile à mésosciaphile, mésocryophile, mésophile à mésohygrophile, indifférent au pH, nitrophile. En situation primaire : ripisylves et leurs ourlets, prairies fraîches, berges des ruisseaux. En position secondaire : talus entretenus, vergers.
  • Assez rare - 51 observations retenues/58 - 17/198 communes - 21/341 mailles. Cette sous-espèce est réputée plus planitiaire que la subsp. elegans (Crantz) Schübler & G.Martens. Elle est avérée dans le Haut-Var et le Vaucluse. Les données d'altitude (au-dessus de 1600-1800 m) sont à prendre avec précaution. Ubaye, Bassin de Seyne, Pays de Digne, Haut-Verdon, Bassin du Sasse, Luberon oriental.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Heracleum sphondylium L., 1753
  ↳ Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium
  ↳ Heracleum sphondylium subsp. elegans (Crantz) Schübl. & G.Martens, 1834
Photos de la plante (2 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez rare - 21/341 mailles.
1 Cité avant et après 1991
20 Cité après 1991 seulement
  Cité avant 1992 seulement
6 À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 25/08/2022