Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 7 résultats...

Berce
Heracleum L., 1753

Berce du Jura
Heracleum alpinum L., 1753

Berce du Caucase
Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895

Berce naine
Heracleum pumilum Vill., 1779

Patte d'ours
Heracleum sphondylium L., 1753

Berce élégante
Heracleum sphondylium subsp. elegans (Crantz) Schübl. & G.Martens, 1834

Grande Berce
Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Panicaut blanc des Alpes

Eryngium spinalba Vill., 1779

Apiaceae
(†Ombellifères)

Plante patrimoniale

Description

   Flore de Coste
Plante atteignant 20-40 cm, très épineuse, blanchâtre.
• Tige dressée, robuste, souvent ramifiée dès la base.
• Feuilles coriaces, fortement nervées, les basales longuement pétiolées. Limbe de pourtour suborbiculaire, divisé-palmé en derniers segments profondément lobés, lobes étalés, dentés-épineux.
• Pseudocapitules ovoïdes atteignant 5 cm, pédonculés. Involucre blanc argenté formé de 9-20(30) bractées de 5-6(9) cm, dressées, très coriaces, lancéolées-linéaires, pennées-épineuses, fortement nervées, dépassant le capitule. Bractées inférieures souvent plus courtes. Bractéoles spinescentes, toutes tricuspides ou seulement les supérieures entières.
• Fleurs blanches. Sépales aristés, dressés sur le fruit. Anthères saumon clair puis vertes.
• Fruit ovoïde, anguleux, 5-9 mm, couvert d'écailles individualisées et lancéolées-aiguës au sommet du fruit et/ou sur les angles.
   Espèce facile à identifier à l'aide de son aspect général, de la morphologie des feuilles et de l'involucre..

  • n° 735 du catalogue de L. Laurent (Eryngium spina-alba Vill.).
  • Indigène. Juin-juillet. Hémicryptophyte. Orophyte alpin (ouest).
  • Première observation connue : Simon-Jude Honnorat (Saint-Étienne-les-Orgues, 1845).
  • Montagnard [1200-1900 (2100) m]. Héliophile, thermophile, mésoxérophile, calcicole, saxicline. Éboulis, pelouses rocailleuses, prairies ouvertes à avoine vivace, lavandaies. Friches caillouteuses.
  • Assez rare - 190 observations retenues/191 - 15/198 communes - 12/341 mailles. Cette espèce n'est connue que de la Montagne de Lure, des Monges et du Cheval Blanc. Adret de Lure, Pays de Digne, Haut-Verdon, Jabron, Bassin du Sasse, Ubaye, Luberon oriental.
  • Protection nationale annexe 1. Enjeu de préservation PACA : fort.

   Ce joyau peut être victime de sa beauté, à l’origine de cueillettes sauvages, et du surpâturage des crêtes (par le piétinement, il n’est pas consommé).
   Son statut patrimonial est lié à sa protection nationale et à son fort enjeu de préservation.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (8 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022