Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Centaurée rude

Centaurea aspera L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante herbacée à souche grêle.
• Tige de 30 à 80 cm, rude, à rameaux grêles et étalés ou diffus.
• Feuilles non décurrentes, hispides, les inférieures pétiolées, lyrées, les suivantes oblongues, pennatifides ou sinuées, non auriculées.
• Involucre ovoïde à bractées pourvues d’un appendice étalé ou réfléchi, à 3-5 épines en éventail égalant au plus la moitié de la longueur de la foliole, la terminale un peu plus longue mais ne dépassant pas 3 mm.
• Fleurs purpurines, les extérieures faiblement rayonnantes.
• Akènes à aigrette du 1/4 au 1/3 de leur longueur.


   Deux sous-espèces sont reconnues en France par TaxRefRéférentiel nomenclatural et taxonomique du Muséum national d'histoire naturelle. https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels mais seul le type est présent dans les Alpes-de-Haute-Provence. La subsp. pseudosphaerocephala (dont le rang de sous-espèce ne fait pas l'unanimité) est endémique des plages du golfe de Saint-Tropez.

  • n° 925 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène avec extension anthropique. Juillet-octobre. Hémicryptophyte. Sténoméditerranéen (nord-ouest).
  • Première observation connue : 1845, Simon-Jude Honnorat (Beynes).
  • De la basse Durance à 1100(1400) m : étages méso- et supraméditerranéen. Héliophile, thermophile, mésoxérophile, indifférente au pH, terricole ou psammicole, nitratophile. Friches à grandes herbes ou rases, dalles à orpins, gravières, bord des champs et chemins, etc.
  • Commun - 852 observations - 112/198 communes - 130/341 mailles. Cette centaurée est présente dans toute la partie chaude et agricole du département, certainement sous-observée dans les districts du sud-est. Tous les districts mais très rare dans le Bassin de Seyne, l'Ubaye et le Haut-Verdon.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-octobre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Centaurea aspera L., 1753
  ↳ Centaurea aspera L. subsp. aspera
Photos de la plante (6 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 130/341 mailles.
15 Cité avant et après 1991
106 Cité après 1991 seulement
9 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022