Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Caucalis à feuilles de carotte

Caucalis platycarpos L., 1753

C. daucoides auct.

C. leptophylla L., 1754

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante ramifiée, glabre ou à poils épars, velue à la base, atteignant 10-40 cm.
• Feuilles 2-3-divisées pennées en derniers segments et lobes nombreux, courts, lancéolés, ± étroits.
• Fleurs blanches ou rosées, réunies en ombelles formées de 2-5 rayons épaissis à maturité. Involucre absent ou réduit. Involucelle formé de 3(5) bractéoles inégales, lancéolées à linéaires.
• Sépales lancéolés (!), inégaux. Pétales fortement inégaux, les circonférentiels atteignant 2-3 mm, pourvus d’une échancrure étroite, voire refermée (lobes se recouvrant), pétales centraux 1-2 mm. Anthères vert-olive, parfois marginées de rouge puis brunes, pollen blanc translucide. Stylopode conique-aigu (!). Styles très courts.
• Fruit (6)8-10 mm, ellipsoïde, légèrement atténué aux 2 extrémités, comprimé latéralement (commissure relativement étroite), pourvu, sur les côtes primaires de poils courts brusquement élargis à la base et, sur les côtes secondaires d’aiguillons robustes, lisses, crochus au sommet (rarement réduits à des tubercules). 1 vitta par vallécule (caché sous les aiguillons), 2 commissurales (rapprochées au fond d’un sillon commissural).
   L’espèce se distingue aisément des Orlaya par son involucre absent ou réduit, ses pétales petits, peu inégaux, et ses sépales. Les sépales lancéolés, bien développés, caractérisent en effet l’espèce. Le fruit se caractérise par sa commissure relativement étroite (compression latérale) (commissure large, compression dorsale pour les Orlaya), l’endosperme involuté et ses aiguillons lisses munis de crochets simples au sommet (aiguillons glochidiés - crochets multiples - pour les Torilis).

  • n° 740 du catalogue de L. Laurent (Caucalis daucoides L.).
  • Exogène archéophyte. Mai-juin. Thérophyte. Méditerranéen et touranien.
  • Première observation connue : Simon-Jude Honnorat (Thèze, 1845).
  • Méso- et supraméditerranéen de 300 1500 (1700) m. Héliophile, thermophile, xérophile, calcicole, argilicole, marnicole. Pelouses maigres caillouteuses en situation primaire, mais le plus souvent dans les cultures (moissons en particulier), oliveraies ou talus routiers.
  • Commun - 766 observations - 129/198 communes - 161/341 mailles. Il est présent dans toutes les zones de cultures du département. Tous les districts.
Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juin
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 161/341 mailles.
9 Cité avant et après 1991
147 Cité après 1991 seulement
5 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022