Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 15 premiers résultats... sur 27 !!!

Doradille
Asplenium L., 1753

Doradille noire
Asplenium adiantum-nigrum L., 1753

Doradille de Breyne
Asplenium x alternifolium Wulfen, 1781

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L., 1753

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L. subsp. ceterach

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh., 1799

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh. subsp. fontanum

Asplénie de Heli
Asplenium x helii Lusina, 1943

Doradille du Verdon
Asplenium jahandiezii (Litard.) Rouy, 1913

Doradille des ânes
Asplenium onopteris L., 1753

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC., 1815

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC. subsp. petrarchae

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L., 1753

Doradille de la dolomie
Asplenium ruta-muraria subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., 1964

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L. subsp. ruta-muraria

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Aster amelle

Aster amellus L., 1753

Asteraceae
(†Composées)

Plante patrimoniale

Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante vivace de 15-50 cm. Tige dressée, simple ou rameuse, nue au sommet, brièvement pubescente.
• Feuilles pubescentes, rudes sur les deux faces, trinervées, ordinairement très entières, les inférieures ovales-oblongues ou elliptiques, atténuées en pétiole, les suivantes sessiles, oblongues-lancéolées, aiguës.
• Capitules de 3 cm environ de diamètre, au nombre de 2-6 en corymbe court et lâche, rarement un seul capitule terminal. Involucre à folioles velues, oblongues, les extérieures très obtuses à sommet recourbé en dehors.
• Fleurs du centre tubuleuses jaunes, les périphériques, ligulées, bleues.
• Soies de l'aigrette roussâtres, à peine une fois plus longues que l'achaine.

  • n° 1126 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juillet-septembre. Hémicryptophyte. Européen (sud) et sibérien (sud).
  • Première observation connue : 1882, Émile Burnat (Saint-Benoît).
  • De 500 à 700 m : étage mésoméditerranéen. Héliophile, thermophile, mésoxérophile, calcicline, argilicole. Ourlets assez chauds, fruticées à genêt cendré.
  • Très rare - 4 observations retenues/5 - 1/198 communes - 3/341 mailles. Cet aster n'est actuellement connu qu'à Entrevaux. Il est plus fréquent dans le département voisin des Alpes-Maritimes. Pays d’Entrevaux.
  • Protection nationale annexe 1.

   Sa rareté et sa protection nationale en font une espèce patrimoniale dans notre département.
   Il fait partie d'un ensemble d'espèces voisines présentes depuis le centre de la France jusqu'à la Sibérie méridionale et le Caucase.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (6 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022