Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 15 premiers résultats... sur 27 !!!

Doradille
Asplenium L., 1753

Doradille noire
Asplenium adiantum-nigrum L., 1753

Doradille de Breyne
Asplenium x alternifolium Wulfen, 1781

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L., 1753

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L. subsp. ceterach

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh., 1799

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh. subsp. fontanum

Asplénie de Heli
Asplenium x helii Lusina, 1943

Doradille du Verdon
Asplenium jahandiezii (Litard.) Rouy, 1913

Doradille des ânes
Asplenium onopteris L., 1753

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC., 1815

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC. subsp. petrarchae

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L., 1753

Doradille de la dolomie
Asplenium ruta-muraria subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., 1964

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L. subsp. ruta-muraria

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Épervière à feuilles de scorzonère

Hieracium chlorifolium Arv.-Touv., 1871

Asteraceae
(†Composées)
Description

   Groupe H : série scorzonerifolium

Jérémie Van Es et Jean-Marc Tison :
   "Endémique sud-ouest alpine
   Nom provisoire en l’absence de typification car le matériel original est hétérogène. Le taxon a aussi été redécrit sous le nom H. michelianum Arv.-Touv. qui est illégitime.
   Proche de H. pamphili et à involucres similaires, mais poils à dents courtes (≤ au diamètre du rachis). Pilosité de densité très variable, depuis des formes aussi velues que H. pamphilii (apparemment les moins fréquentes) jusqu’à des plantes à tige et faces de feuilles subglabres. Capitules plus nombreux et plus groupés vers l’apex, en corymbe lâche. 15-60 cm.
   Pelouses et landes rocailleuses, mélézeins, en situations préférentiellement bien exposées, apparemment sur tous substrats, aux étages subalpin et alpin (Seslerion caeruleae, Juniperion nanae, Epilobion fleischeri, etc.).
   Taxon piémontais ayant des entrées en France dans les parties supérieures de la Maurienne, de l’Ubaye et de la Roya. Méconnu, à rechercher.
   Remarque : semble très variable. Les récoltes historiques déterminées par Arvet-Touvet et Zahn (sub H. chlorifolium, H. michelianum, H. chondrillifolium subsp. megalocladum) sont hétéromorphes sous un même nom. Il est possible que ceci cache plusieurs taxons."
.

  • n° 1024 du catalogue de L. Laurent (Hieracium chloraeolium Arv.-Touv.).
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022