Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Ligustique fausse férule

Coristospermum ferulaceum (All.) Reduron, Charpin & Pimenov, 1997

Ligusticum ferulaceum All., 1773

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante vivace monocarpique atteignant (20)30-60 cm, glabre, à souche couronnée de restes foliaires fibreux. Tige plutôt courte, rigide, pleine, sillonnée, ramifiée dès la base. Rameaux écartés de la tige.
• Feuilles disposées en rosette à la base, luisantes, de contour triangulaire-allongé, très découpées, 3-4 divisées-pennées en derniers segments et lobes linéaires ou linéaires-lancéolés, courts (3-5 mm), mucronés.
• Ombelles blanches de 5-12 cm de diamètre (sauf les tardives), à 15-30 rayons subégaux, sillonnés, anguleux. Involucre constitué de bractées linéaires-lancéolées, divisées au sommet, scarieuses au bord, parfois foliacées, rarement subentières-linéaires. Involucelle semblable, mais à bractéoles souvent simples.
• Sépales triangulaires, mais très courts, à peine visibles. Pétales cordiformes échancrés subégaux. Anthères blanchâtres ou rosées. Stylopode blanc et conique au stade floral.
• Fruits ovoïdes, 3-7 mm, lisses, parcourus de côtes saillantes, obtuses, les marginales plus développées que les dorsales. 4-5 vittae par vallécule, 6-8 commissurales. Styles rabattus, dépassant très longuement le stylopode.
   Les bractées divisées sont un très bon critère de reconnaissance de cette espèce. Cependant ne pas négliger les autres caractères car elles peuvent occasionnellement être subentières. À l'état végétatif, C. ferulaceum se distingue d'Athamantha cretensis par ses feuilles odorantes..

  • n° 767 du catalogue de L. Laurent (Ligusticum ferulaceum All.).
  • Indigène. Juin-août. Hémicryptophyte. Endémique alpin.
  • Première observation connue : Michel Darluc (Noyers-sur-Jabron, 1782).
  • Montagnard à subalpin (900) 1400-2400 m. Héliophile, mésocryophile, mésophile, calcicole, saxicole. Rocailles, éboulis fins à terreux, graviers des torrents.
  • Assez commun - 348 observations retenues/356 - 27/198 communes - 65/341 mailles. Il se concentre dans les massifs de l'est du département, avec quelques données confirmées sur le Chiran et la Sapée dans le Moyen-Verdon. Les données en dessous de 1200 m devront être validées. Ubaye, Haut-Verdon, Bassin de Seyne, Bassin du Sasse, Moyen-Verdon, Pays de Digne. Pays d’Entrevaux, Jabron ?
Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (8 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 65/341 mailles.
18 Cité avant et après 1991
39 Cité après 1991 seulement
8 Cité avant 1992 seulement
5 À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022