Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 4 résultats...

Platane
Platanus L., 1753

Platane d'Espagne
Platanus x hispanica Mill. ex Münchh., 1770

Platane
Platanus occidentalis L., 1753

Platane d’Orient
Platanus orientalis L., 1753

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Orobanche

Phelipanche Pomel, 1874

Orobanchaceae
Description

   C'est un genre du pourtour méditerranéen dont l'aire s'étire jusqu'au centre de l'Asie. On y compte une vingtaine d'espèces.
   Cinq sont connues dans les Alpes-de-Haute-Provence : Phelipanche lavandulacea (F.W.Schultz) Pomel, P. nana (Reut.) Soják, P. purpurea (Jacq.) Soják, P. ramosa (L.) Pomel, P. rosmarina (Beck) Banfi, Galasso & Soldano.
   Cité par erreur : Phelipanche mutelii (Reut.) Pomel.

   d’après Flore méditerranéenne
1. Corolle à nervures longitudinales fortement marquées de sombre à l’extrémité, à gorge souvent colorée ou faiblement tachée de blanc. Plante jamais ramifiée (mais souvent en touffe) : P. purpurea.
1'. Corolle à veines longitudinales concolores ou finement marquées de sombre à l’extrémité, à gorge largement tachée de blanc. Plantes souvent ramifiées ou munies de bourgeons axillaires, au moins lorsqu’elles sont robustes (les rameaux pouvant être insérés sous terre et donner l’impression d’une touffe de tiges simples). Voir 2.
2. Stigmate blanc pur à bleuté, sans aucune nuance jaunâtre. Tige généralement blanchâtre à jaunâtre pâle (sauf chez les exemplaires pigmentés de P. lavandulacea, RR). Voir 3.
2'. Stigmate généralement jaunâtre, ou, si stigmate blanchâtre, tige brunâtre à violacée. Lobes calicinaux étroitement triangulaires ou légèrement acuminés. Voir 5.
3. Plante robuste dépassant souvent 20 cm de hauteur, à rameaux nombreux, mais souvent tous réduits à des bourgeons axillaires. Loges des anthères généralement à plus de 10 poils chacune. Corolle tubulaire ou un peu resserrée vers le sommet, souvent peu ouverte et donc à gorge blanche peu visible : P. lavandulacea.
3'. Plante grêle dépassant rarement 20 cm de hauteur, et, dans ce cas, à longs rameaux florifères. Loges des anthères glabres ou à 1-10 poils chacune. Cor. progressivement évasée vers le sommet, normalement bien ouverte et donc à gorge blanche bien visible. Voir 4.
4. Lobes calicinaux étroitement triangulaires ou légèrement acuminés : P. ramosa.
4'. Lobes calicinaux subulés (à partie terminale subfiliforme. Examiner des exemplaires bien développés) : P. nana.
5. Corolle à ligne dorsale fortement courbée entre la moitié et les 2/3 de sa longueur. Calice normalement long de 8-12 mm. Parasite de Lactuca spp. (mais surtout L. viminea) : P. cernua.
5'. Corolle à ligne dorsale peu courbée ou courbée seulement à proximité de la lèvre supérieure. Calice dépassant rarement 8 mm. Parasite du romarin : P. rosmarina.

Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v16
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 28/12/2021