Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Séséli faux peucédan

Gasparrinia peucedanoides (M.Bieb.) Thell., 1926

Seseli peucedanoides (M.Bieb.) Koso-Pol., 1916

Apiaceae
(†Ombellifères)

Plante patrimoniale

Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante glabre atteignant 0,4-1 m, d'un vert clair. Souche stolonifère couronnée par des restes foliaires fibreux.
• Tige dressée, sillonnée, un peu anguleuse, creuse.
• Feuilles inférieures de contour nettement allongé, 2-3-divisées-pennées en derniers segments courts, linéaires, mucronulés. Pétiole canaliculé.
• Ombelles formées de (5)10-15(20) rayons très inégaux, anguleux-subailés, parfois plus ou moins dressés. Involucre et involucelles formés de 5-7(12) bracté(ol)es sublinéaires, apiculées, inégales, marginées de blanc. Bractées souvent longues et appliquées contre les rayons.
• Sépales non développés, Pétales vert-jaune clair, glabres.
• Étamines saillantes à anthères jaune-vert pâle puis brunes, pollen blanc. Stylopode jaune-vert, festonné à la marge.
• Fruit ovoïde (2)3-5 mm, glabre, d'un brun sombre, parcouru de côtes plus claires, égales, nettement saillantes mais libérant un espace intercostal large. 1-2(3) vitta(e) par vallécule, 2-4(6) commissurales. Styles rabattus, plus courts que le stylopode conique. Carpophore divisé jusqu'à la base.
Ses fleurs jaunes et son involucre développé, associés aux feuilles divisées en derniers segments étroits, sont de bons critères d'identification.

  • Indigène ? Juin-août. Hémicryptophyte. Méditerranéo-montagnard.
  • Première observation connue : Jean-Charles Villaret, Édouard Chas (Bayons, 1995).
  • Montagnarde entre 1600 et 1900 m. Héliophile, mésocryophile, mésoxérophile, gravicole. Talus caillouteux d’une piste forestière.
  • Très rare - 35 observations - 2/198 communes - 4/341 mailles. Ce séséli est observé au-dessus du lac des Monges et sous le col de Géruen, au bord de pistes forestières correspondant à des terrains perturbés. Sa présence serait alors, peut-être, d'origine anthropique. Bassin du Sasse.
  • Liste rouge PACA : vulnérable.

   Sa rareté "générale", l'originalité de sa présence dans le département et la vulnérabilité que lui confère son isolement expliquent son statut patrimonial.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (8 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022