Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Angélique de Bernard

Angelica sylvestris subsp. bernardae Reduron, 2007

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
- subsp. bernardae :
• Segments foliaires de contour nettement allongé, étroitement élliptiques ou lancéolés [L/l (2,2)2,6-3,6(5)], souvent décurrents et parfois soudés entre eux à la base, plus rarement non décurrents.
• Ombelles moins nombreuses [<30 (moy.: 19-26], mais de plus grand diamètre (moy.: 18-21 cm) et à rayons plus nombreux [>40 (moy.: 48-60)].
• Bractéoles plus nombreuses [>10 (moy.: 11-13].
• Corps central du fruit plus large (1,7-2,1 mm).
• Plante de montagne, rarement entraînée en plaine.
- subsp. sylvestris :
• Segments foliaires de contour ovale-large, d'ovale-suborbiculaire à ovale-lancéolé [L/l (1,1)1,4-1,7(2,3)], généralement non décurrents mais cordiformes, arrondis ou cunéiformes à la base, rarement décurrents.
• Ombelles plus nombreuses [>40 (moy.: 43], mais de plus petit diamètre (moy.: 12 cm) et à rayons moins nombreux [<40 (moy.: 32)].
• Bractéoles moins nombreuses [<10 (moy.: 7].
• Corps central du fruit un peu moins large (± 1,5 mm).
• Plante se rencontrant en plaine comme en montagne.


   Seule une vingtaine d'observations (sur un total de 336) précise la sous-espèce. La subsp. bernardae Reduron est nommée dans une quinzaine de relevés. C'est un taxon montagnard formellement présent dans la Drôme, au Col Bataille et dans les Alpes-Maritimes.
   Sa répartition reste à préciser dans les Alpes-de-Haute-Provence. Pour le CBNAConservatoire botanique national alpin. c'est la seule sous-espèce qui y est présente.

  • Indigène. Juillet-août. Hémicryptophyte. Eurosibérien.
  • Première observation connue : Charles Flahault (fin XIXe, début XXe, Val-d'Oronaye).
  • Du montagnard à la base du subalpin, 1600-1950 m. Mésosciaphile, mésocryophile, mésophile à mésohygrophile. Bord des ruisseaux, dépressions détrempées, mégaphorbiaies.
  • Rare - 16 observations - 3/198 communes - 7/341 mailles. Cette sous-espèce est citée à Allos et dans la Haute-Ubaye. Ubaye, Haut-Verdon.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Angelica sylvestris L., 1753
  ↳ Angelica sylvestris L. subsp. sylvestris
  ↳ Angelica sylvestris subsp. bernardae Reduron, 2007
Photos de la plante (3 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022