Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 8 résultats...

Orobanche
Phelipanche Pomel, 1874

Orobanche couleur de Lavande
Phelipanche lavandulacea (F.W.Schultz) Pomel, 1874

Orobanche de Mutel
Phelipanche mutelii (Reut.) Pomel, 1874

Orobanche naine
Phelipanche nana (Reut.) Soják, 1972

Orobanche pourpre
Phelipanche purpurea (Jacq.) Soják, 1972

Orobanche pourpre
Phelipanche purpurea (Jacq.) Soják subsp. purpurea

Orobanche ramifiée
Phelipanche ramosa (L.) Pomel, 1874

Orobanche du romarin
Phelipanche rosmarina (Beck) Banfi, Galasso & Soldano, 2005

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Orobanche naine

Phelipanche nana (Reut.) Soják, 1972

Orobanche nana (Reut.) Beck, 1890

Orobanche ramosa subsp. nana (Reut.) Cout., 1913

Orobanchaceae
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante de 5-30 cm, à peine pubescente-glanduleuse ou glabrescente.
• Tige bulbeuse à la base, grêle, simple ou rameuse, à écailles peu nombreuses et petites (1 cm de long).
• Fleurs de 12-17 mm de long, penchées-courbées, en épis courts et peu fournis, arrondis au sommet. Calice glabrescent, à lobes en alène, aussi longs que son tube. Corolle d’un beau bleu violacé, à peine glanduleuse, à lobes elliptiques-subaigus, brièvement ciliés.
• Anthères presque glabres. Stigmate blanchâtre.

  • Indigène. Avril-juin. Thérophyte. Euryméditerranéen.
  • Première observation connue : Jérémie Van Es (2009, Saint-Vincent-sur-Jabron).
  • Mésoméditerranéen entre 600 et 900 m. Son écologie est celle de ses hôtes, pour l'essentiel des plantes des milieux ouverts : héliophile, thermophile, mésoxérophile à mésophile. Parasite sur de nombreuses espèces.
  • Assez rare - 14 observations - 12/198 communes - 13/341 mailles. Cette orobanche est disséminée dans l'est du département. Luberon oriental, Plateau de Valensole, Pays de Digne, Jabron, Bassin du Sasse.

   C'est un taxon proche de P. ramosa (L.) Pomel auquel il est inféodé par certains auteurs [P. ramosa subsp. nana (Reuter) Rouy]. Il se distingue par ses lobes calicinaux subulés (vs. triangulaires à acuminés chez ramosa).

Floraison :

JFMAMJJASOND

avril-juin
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022