Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Trinie glauque

Trinia glauca (L.) Dumort., 1827

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante bisannuelle ou vivace de 10-30(60) cm, glabre et glauque, prenant une forme pyramidale à la floraison, à souche verticale, épaisse, portant les débris des anciennes feuilles.
• Tige anguleuse, flexueuse, très ramifiée dès la base, à rameaux étalés.
• Feuilles triangulaires dans leur pourtour, 2-3-divisées-pennées en derniers segments linéaires.
• Individus dioïques ou monoïques portant des ombelles nombreuses, petites [(1)2-6(8) cm de diamètre], à 4-8(10) rayons très inégaux. Involucre et involucelle nuls ou très peu développés.
• Fleurs blanches ou jaunes, parfois rougeâtres, dioïques ou monoïques. Sépales absents. Pétales entiers, lancéolés, plus larges pour les fleurs femelles. Anthères blanchâtres, pollen blanc. Stylopode vert clair.
• Fruit ovoïde, 2,3-3,3 mm, noir rougeâtre à maturité, lisse, parcouru de côtes obtuses peu marquées (parfois plus nettes sur le jeune fruit, s'estompant par la suite). 1 vitta réduite par vallécule, souvent invisible à maturité. Canal sécréteur costal très développé. 2 vittae commissurales également indistinctes à maturité. Styles réfléchis, 2-4 fois plus longs que le stylopode.
   Il pourrait être confondu avec des Seseli tortuosum L. de petite taille, mais ceux-ci ne commencent à fleurir qu'en été.


   Seule la sous-espèce type est reconnue en France par TaxRefRéférentiel nomenclatural et taxonomique du Muséum national d'histoire naturelle. https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels.

  • n° 803 du catalogue de L. Laurent (Trinia vulgaris DC.).
  • Indigène. Mai-juillet. Hémicryptophyte. Euryméditerranéen.
  • Première observation connue : Dr. Jean-Baptiste Saint-Lager (La Condamine-Châtelard, 1875).
  • Large amplitude du mésoméditerranéen au subalpin (250-2200 m). Héliophile, thermophile, xérophile, basophile. Coteaux rocailleux, pelouses et garrigues sèches.
  • Commun - 693 observations - 137/198 communes - 189/341 mailles. Présent dans tous les secteurs, il est plus rare sur le plateau de Valensole (sol trop compact) et l’Ubaye (climat trop frais).
Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Trinia glauca (L.) Dumort., 1827
  ↳ Trinia glauca (L.) Dumort. subsp. glauca
Photos de la plante (6 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 189/341 mailles.
27 Cité avant et après 1991
155 Cité après 1991 seulement
7 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022