Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 2 résultats...

Sorbier
Aria (Pers.) Host, 1831

Alisier blanc
Aria edulis (Willd.) M.Roem., 1847

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Scandix étoilé

Scandix stellata Banks & Sol., 1794

Apiaceae
(†Ombellifères)

Plante patrimoniale

Description

   d'après la Flore de Coste et Ombellifères de France
• Petite plante annuelle grêle de 7-30(40) cm, souvent basses, glabre ou à pilosité variable.
• Tige dressée, ramifiée, striée, parfois teintée de rouge.
• Feuilles basales de 2-10 cm de long, à pétiole engainant pubescent et à limbe de contour ovale, de (1)2 à 3(4) fois divisées-pennées en derniers segments ou lobes linéaires très fins. Feuilles supérieures à pétiole plus court, glabre, et à lobes capillaires plus allongés.
• Inflorescence en ombelles petites de 1 à 3(5) rayons très courts à presque nuls, un peu épaissis à maturité. Involucre ou avec 1-2 bractées. Involucelle à bractéoles nettement 1-divisées-pennées ou ternées en segments linéaires (rarement entières linéaires), sans marge blanche, persistantes.
• Sépales absents. Pétales blancs ou pourprés, glabres, obtriangulaires, 0,4-0,6 mm, les périphériques un peu rayonnants, cunéiformes, courtement échancrés. Anthères jaunâtres et pourprées, pollen blanc. Stylopode vert franc, en plateau à bord oblique (cône renversé).
• Ensemble des fruits étalés en étoile. Fruits cylindriques, noirâtres, parcourus de côtes filiformes peu proéminentes, allongés (1,2-1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,5 mm de large), un peu pubescents et surmontés d’un long bec cilié, comprimé sur la face dorsale et 1,5 à 3 fois plus long que lui. Vittae non apparentes. Styles très courts (0,1-0,3 mm).

  • n° 808 du catalogue de L. Laurent (Scandix pinnatifida Vent.).
  • Indigène. Avril-mai. Thérophyte. Européen (sud) et sibérien (sud).
  • Première observation connue : Maurice Breisstroffer (années 1950, Saint-Vincent-sur-Jabron).
  • Supraméditerranéen (650-1000 m). Héliophile, thermophile, xérophile, calcicole. Ses trois stations connues sont sur des “jardins”, nom donnés aux replats minéraux et arides, à maigre végétation, des parois.
  • Rare - 174 observations retenues/175 - 5/198 communes - 6/341 mailles. Ce scandix n'est avéré qu'à Saint-Vincent-du-Jabron (T. Croze, 2011) et dans les gorges du Verdon (S. Della Casa, 2004). La mention de É. Reverchon à Entrevaux "barres calcaires au-dessus du Pont de Gueydan" est tout à fait crédible et ce secteur mériterait d'être revisité. Jabron, Moyen-Verdon. Pays d'Entrevaux ?
  • Protection nationale annexe 1. Liste rouge nationale : vulnérable. Enjeu de préservation PACA : fort.

   Cette espèce relictuelle rarissime dans toute son aire française, est potentiellement menacée par la pratique de l’escalade (piétinement des jardins et pieds de paroi).

Floraison :

JFMAMJJASOND

avril-mai
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (4 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022