Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Ptychotis à feuilles variées, Ptychotis à feuilles de saxifrage

Ptychotis saxifraga (L.) Loret & Barrandon, 1876

Apiaceae
(† Ombellifères)
Description

   d'après la Flore de Coste et Ombellifères de France
• Plante bisannuelle de 30-80 cm, élancée, glabre, à racine longue, pivotante.
• Tige dressée, pleine, striée, à nombreux rameaux grêles étalés.
• Feuilles présentant un gradient foliaire. Les inférieures 1-divisées-pennées, à 5-7 segments écartés, ovales ou suborbiculaires, souvent cunéiformes, profondément incisés-lobés, dentés. Feuilles supérieures découpées en lanières filiformes.
• Ombelles petites, penchées avant la floraison, de diamètre 1,5-6 cm, à (3)5-1é(15) rayons filiformes (± 0,2 mm !), presque égaux ou inégaux. Involucres nuls ou à 1-4 bractées sétacées caduques. Involucelles à 2-6 bractéoles linéaires.
• Fleurs blanches. Sépales développés en dents aiguës (loupe). Pétales cordiformes échancrés. Anthères blanches, pollen blanc. Stylopode blanc-vert.
• Fruits glabres, petits [2-3(3,5) mm], ovoïdes-oblongs, à côtes étroites mais assez saillantes libérant des espaces intercostaux valléculaires larges à 1 vitta. 2 vittae commissurales. Styles réfléchis, égalant le stylopode.

  • n° 801 du catalogue de L. Laurent (Ptychotis heterophylla W.D.J.Koch).
  • Indigène. Juin-septembre. Hémicryptophyte. Euryméditerranéen (ouest).
  • Première citation connue : Jean-Joseph Lannes (La Condamine-Châtelard, 1870).
  • Large amplitude, du mésoméditerranéen au subalpin, entre 250 et 2000 m. Héliophile, thermophile, xérophile, basophile, saxicline, marnicole. C'est une espèce naturellement présente dans les espaces ouverts caillouteux : lit des rivières, éboulis, roubines. En position secondaire, elle fréquente les talus routiers, les remblais…
  • Très commun - 1036 observations - 150/198 communes - 224/341 mailles. Cette ombellifère est commune dans tous les districts.

   Nombre de plantes et d'insectes sont étroitement interdépendants. Tel insecte est le pollinisateur (parfois unique) d'une plante donnée, telle plante est l'hôte (là aussi parfois unique) d'un stade larvaire d'un insecte.
   C'est notamment le cas pour certains lépidoptères (papillons). Décimés par les pollutions agricoles, ceux-ci font l'objet de plans d'actions national et régionaux visant à sauvegarder les populations les plus menacées ou vulnérables. Dans ce cadre, la connaissance d'une interdépendance revêt une importance particulière pour mettre en place des mesures de préservation.
   Ptychotis saxifraga est, avec Opopanax chironium, une des deux plantes hôtes de la chenille de l'Alexanor, Papilio alexanor, espèce protégée de papillon diurne qui bénéficie (avec une quarantaine d'autres espèces menacées) de plans d'actions national et régional PACA piloté par le ministère de l'Environnement.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante ( 5  photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie Ptychotis saxifraga
Très commun - 150/198 communes
 Cité après 1999
 Cité avant 2000 seulement
 À confirmer/infirmer
 Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v17
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 28/05/2024