Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 4 résultats...

Sélaginellacées
Selaginellaceae Willk., 1854

Sélaginelle
Selaginella P.Beauv., 1804

Sélaginelle de Suisse
Selaginella helvetica (L.) Spring, 1838

Sélaginelle fausse sélagine
Selaginella selaginoides (L.) P.Beauv. ex Schrank & Mart., 1829

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Persil de cerf

Oreoselinum nigrum Delarbre, 1800

Peucedanum oreoselinum (L.) Moench, 1794

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante glabre atteignant 0,4-1,3 m. Organe souterrain couronnée de restes foliaires fibreux.
• Tige ronde (type !), pleine, striée, rarement sillonnée.
• Feuilles de pourtour triangulaire (rachis en ligne brisée, enroulée), vertes sur les 2 faces, (2)3-4-divisées-pennées en derniers segments ovales-cunéiformes, lobés (souvent trifides au sommet), à marge épaissie, faiblement mucronés (type à mucron obtus, rouge).
• Fleurs blanches réunies en grandes ombelles (diamètre 6-18 cm pour les principales), formées de 10-30 rayons subégaux, cannelés (type), parfois faiblement, ou parcourus de lignes saillantes. Involucre et involucelle formés de bracté(ol)es linéaires, réfléchies (involucre parfois absent selon Bonnier).
• Sépales ovales-triangulaires, parfois courts, subobtus, émergeant d'un bourrelet calicinal. Pétales blanc pur, parfois rosés, les périphériques obovales, souvent plus larges que longs. Anthères blanc un peu verdâtre ou crème. Pollen blanc. Stylopode blanc sale plus ou moins nuancé de vert pâle, conique plus ou moins aplati, à marge lobée.
• Fruit suborbiculaire ou largement elliptique, émarginé au sommet, (3,5)5-8 mm parcourus de côtes dorsales faiblement proéminentes, bordés d'une aile large (0,6-1 mm), épaisse, plus pâle. 1 vitta par vallécule, 2 commissurales, arquées, longeant l'aile. Styles 1,2 à 3 fois plus longs que le stylopode.
   La distinction de l'espèce espèce est assez aisée. La feuille enroulée en ligne brisée est caractéristique.

  • n° 757 du catalogue de L. Laurent (Peucedanum oreoselinum Moench).
  • Indigène. Juin-septembre. Hémicryptophyte. Européen (sud) et sibérien (sud).
  • Première observation connue : Émile Burnat (Annot, 1882).
  • Supraméditerranéen et montagnard [700-1500 (1900) m]. Héliophile, thermophile, xérophile à mésophile, psammophile. Végétation clairsemée sur sol sablonneux : rocailles et coteaux rocailleux, lisières et clairières.
  • Assez rare - 42 observations retenues/50 - 12/198 communes - 13/341 mailles. Cette espèce est connue dans les basses montagnes suivant une diagonale sud-est/nord-ouest du département. Les mentions de la montagne de Lure et de Mison demandent à être confirmées. Bassin du Sasse, Moyen-Verdon, Haut-Verdon, Pays d’Annot, Bassin de Seyne, Ubaye.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022