Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 7 résultats...

Berce
Heracleum L., 1753

Berce du Jura
Heracleum alpinum L., 1753

Berce du Caucase
Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895

Berce naine
Heracleum pumilum Vill., 1779

Patte d'ours
Heracleum sphondylium L., 1753

Berce élégante
Heracleum sphondylium subsp. elegans (Crantz) Schübl. & G.Martens, 1834

Grande Berce
Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Œnanthe de Lachenal

Oenanthe lachenalii C.C.Gmel., 1805

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante glabre, atteignant 0,5-0,8(0,9) m. Organe souterrain formé de tubercules en massue allongé, longuement rétrécis vers leur point d'attache. Présence d'un rhizome.
• Tige grêle, plus ou moins pleine, souvent creuse seulement à la partie supérieure, striée ou faiblement sillonnée.
• Feuilles basales (souvent détruites à la floraison) (1)2(3)-divisées-pennées en derniers segments cunéiformes allongés, entiers ou incisés, les caulinaires en segments linéaires, entiers, 5-15(35) mm. Pétiole rond, non canaliculé. • Ombelles de diamètre 3-7 cm, formées de (5)7-15(20) rayons, restant grêles. Fleurs très faiblement rayonnantes. Involucre absent, réduit ou formé de 3-8 bractées caduques. Bractéoles linéaires, caduques.
• Sépales séparés (non contigus), rayonnants. Pétales blancs, 1,5 mm, les circonférentiels échancrés. Anthères rose pâle puis saumon (locus classicus) ou rose vif. Stylopode vert pâle puis blanchâtre.
• Ombellules fructifères compactes, arrondies au sommet (fruits disposés radialement). Fruit en barillet (rétréci aux deux extrémités), (2)2,5-3,2 mm, sans anneau calleux à la base. Styles courts, 0,5-1,6 mm, valant environ la moitié du fruit, voire moins.


   C'est la seule espèce certaine pour les Alpes-de-Haute-Provence, où elle est assez commune dans le Val de Durance.

  • Indigène. Juillet-septembre. Hélophyte, hémicryptophyte. Subatlantique.
  • Première observation connue : Louis Olivier (Valensole, 1977).
  • Mésoméditerranéen [250-600 m (1300 m)]. Héliophile, thermophile, mésohygrophile à hygrophile, basophile. Bords limoneux des eaux stagnantes à inondations hivernales. Saussaies, phragmitaies.
  • Assez rare - 82 observations retenues/83 - 23/198 communes - 19/341 mailles. Le long de la Durance et de ses bas affluents (Bas-Verdon, Asse, Largue…). Une station remarquable à Montclar (1300 m). Buëch-Val de Durance, Bassin du Sasse, Luberon oriental, Pays de Manosque, Plateau de Valensole, Bas-Verdon, Bassin de Seyne.
  • Enjeu de préservation PACA : fort.

   Cette espèce, pourtant assez fréquente, est bizarrement absente du catalogue de Laurent (qui ne se penche que sur la question de l'Oenanthe "phellandrium/aquaticum" de Manosque).

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022