Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Genévrier de Phénicie

Juniperus phoenicea L. subsp. phoenicea

Cupressaceae
Description

   Flore de Coste
• Arbrisseau touffu ou arbuste dressé de 1-8 m, à écorce brun rougeâtre, bourgeons nus, rameaux cylindriques.
• Feuilles toutes ou presque en formes d’écailles très petites, étroitement imbriquées sur 4-6 rangs, ovales-rhomboïdales, non articulées, décurrentes, glanduleuses, bombées et sillonnées sur le dos.
• Fruits rouges et luisants à la maturité, dressés, globuleux, gros (6-10 mm), à chair fibreuse très ferme.


   Seule la sous-espèce phoenicea est présente dans le département. La sous-espèce turbinata (Guss.) Arcang. (= J. turbinata (Guss.) P.Lebreton & P.Perez), à gros fruits, reste cantonnée sur le littoral.

  • Indigène. Mai-juin. Phanérophyte buissonnant à arborescent. Euryméditerranéen.
  • Première observation connue : S.-J. Honnorat (Digne-les-Bains, Est).
  • De la basse Durance à 1300 m : étages méso- et supraméditerranéen. Héliophile, thermophile, xérophile, calcicline, saxicline. Chênaies vertes, parois et dalles rocheuses thermophiles, fruticées rocailleuses.
  • Assez commun - 848 observations retenues/861 - 45/198 communes - 67/341 mailles. Ce genévrier est surtout présent dans les secteurs rocheux du sud du département, plus rare dans la moitié nord. Les données de Prads-Haute-Bléone sont avérées, celle de l'Ubaye, du bassin du Sasse ou du sommet de Lure plus douteuses. Bas-Verdon, Moyen-Verdon, Pays d’Entrevaux, Plateau de Valensole, Pays de Digne, Pays de Manosque, Haut-Verdon, Pays d’Annot, Ubaye, Pays de Banon, Buëch-Val de Durance, Bassin du Sasse, Adret de Lure.

   Le genévrier de Phénicie peut dépasser 1500 ans et donner des formations quasiment mono-spécifiques sur des dalles horizontales, considérées comme les seules formations phanérophytiques de type primaire en Europe (La Garance voyageuse).
   La présence conjointe du genévrier thurifère n’est pas rare : clues de Chabrières, de Barles, gorges de Trévans, moyenne Bléone, Haut-Verdon.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juin
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Juniperus phoenicea L., 1753
  ↳ Juniperus phoenicea L. subsp. phoenicea
Photos de la plante (2 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 67/341 mailles.
24 Cité avant et après 1991
37 Cité après 1991 seulement
6 Cité avant 1992 seulement
8 À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022