Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 4 résultats...

Phalangère
Anthericum L., 1753

Phalangère à fleurs de lis
Anthericum liliago L., 1753

Phalangère rameuse
Anthericum ramosum L., 1753

Tofieldie à calicule
Tofieldia calyculata (L.) Wahlenb., 1812

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Benjoin

Imperatoria ostruthium L., 1753

Apiaceae
(†Ombellifères)
Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante glabre atteignant 0,4-1 m. Organe souterrain formé d'un rhizome renflé, court, pourvu de racines.
• Tige ronde, creuse, striée ou sillonnée.
• Feuilles plus pâles à la face inférieure, les basales de contour triangulaire, (1)2-ternées, divisées en segments obovales, parfois lancéolés voire plus étroits, pétiolulés, généralement inégaux à la base, souvent lobé, irrégulièrement dentés en scie, à dents terminées par un mucron allongé. Marges et nervures de la face inférieure ciliées. Feuilles supérieures pourvues d'une gaine élargie sur toute sa longueur.
• Fleurs blanches ou roses, réunies en ombelles grandes (diamètre 8-16 cm), à 20-40(60) rayons grêles, très inégaux, glabres (type) à pubérulents, plus ou moins sillonnés ou canaliculés. Involucre absent ou très réduit. Involucelle formé de bractéoles linéaires, caduques.
• Sépales non développés, très rarement en pointe triangulaire très courte (0,1 mm). Pétales peu inégaux, les périphériques largement échancrés. Anthères blanches ou crème. Stylopode blanchâtre, conique-globuleux.
• Fruit longuement pédicellé, plat, (2,5)4-6 mm, suborbiculaire, échancré aux deux extrémités, parcouru de côtes dorsales moyennement proéminentes, bordé d'une aile pâle, très mince, large de 1-1,5 mm, soit presque autant que le corps du fruit. 1 vitta par vallécule, 2 commissurales. Styles 1,5-4 fois plus longs que le stylopode.

  • n° 758 du catalogue de L. Laurent (Peucedanum ostruthium W.D.J.Koch).
  • Indigène. Juin-août. Hémicryptophyte. Européen.
  • Première observation connue : Jean-Joseph Lannes (Val-d'Oronaye, 1879).
  • Du montagnard à l’alpin [(700) 1100-2700 m]. Héliophile à mésosciaphile, mésocryophile, mésophile, acidicline, nitrocline, saxicline. Rhodoraies, blocs en situations fraîches, prairies à hautes herbes dans les dépressions et berges humides en situation primaire, près des reposoirs en situation secondaire.
  • Assez commun - 646 observations retenues/649 - 27/198 communes - 71/341 mailles. Le benjoin est commun dans le secteur montagneux frais du nord-est du département d’où il s’infiltre dans la haute Bléone et le haut Verdon. Les données du Moyen-Verdon à La Palud-sur Verdon, et de la Montagne de Lure (Noyers-sur-Jabron) n'ont jamais été confirmées et restent douteuses. Haut-Verdon, Bassin de Seyne, Ubaye.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (10 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 71/341 mailles.
28 Cité avant et après 1991
39 Cité après 1991 seulement
4 Cité avant 1992 seulement
2 À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022