Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Berce naine

Heracleum pumilum Vill., 1779

H. minimum Lam., 1779

Apiaceae
(†Ombellifères)

Plante patrimoniale

Description

   d'après Ombellifères de France, J.-P. Reduron
• Plante glabre atteignant 20-30 cm, à souche longuement rampante.
• Tige grêles, couchée à la base puis redressée.
• Feuillage luisant, à odeur de rue et de cerfeuil au fraissement. Feuilles longuement pétiolées, presque toutes basales, ressemblant à celles des corydales, 2-divisées-pennées ou -ternées en derniers segments obovales ou lancéolés, parfois bi- ou trifides, obtus ou mucronés.
• Ombelles de 3-6(7) rayons inégaux, glabres. Involucre et involucelle nuls.
• Fleurs blanches ou rosées, les périphériques rayonnantes. Sépales réduits. Pétales blancs, lavés de rose, parfois marqués de pourpre-noir, les périphériques bifides.
• Anthères vert olive, pollen blanc. Stylopode jaune soutenu nuancé de vert au stade floral, puis conique et parfois pourpre-noir sur le fruit vert. Ovaire pubescent.
• Fruit plat, glabre (mais velu au départ), elliptique ou ovale, 8-10 mm, pourvu de 4 vittae dorsales valléculaires courtes, 5 intrajugales filiformes longeant les côtes et visibles, 2 commissurales le plus souvent non apparentes ou disparues à maturité. Styles rabattus à la fin et dépassant le stylopode.
L'identification de cette espèce est rendue aisée par son aspect très particulier.

  • n° 761 du catalogue de L. Laurent (Heracleum minimum Lam.).
  • Indigène. Juillet-août. Hémicryptophyte. Orophyte alpin (ouest).
  • Première observation connue : Émile Burnat (Colmars-les-Alpes, 1882).
  • Du sommet du montagnard au subalpin [1750-2000 (2500) m]. Héliophile, mésocryophile, xérophile, calcicole. C'est une espèce pionnière dans les éboulis non fixés à blocs moyens et gros (elle disparaît dès que l’éboulis se stabilise et se végétalise).
  • Rare - 29 observations - 8/198 communes - 9/341 mailles. La berce naine n'est connue que du Bassin de Seyne et du Haut-Verdon.
  • Protection nationale annexe 1. Enjeu de préservation PACA : fort.

   Espèce patrimoniale pour sa protection réglementaire, sa rareté et l'enjeu fort que représente sa préservation, elle ne semble pas menacée dans le département.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (2 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022