Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 3 résultats...

Nymphéacées
Nymphaeaceae Salisb., 1805

Nénuphar
Nymphaea L., 1753

Nymphéa
Nymphaea alba L., 1753

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Immortelle commune

Helichrysum stoechas (L.) Moench, 1794

Asteraceae
(†Composées)

Plante patrimoniale

Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante vivace, tiges de 10-50 cm, dressées, ascendantes ou étalées, sous-frutescentes et très rameuses à la base, blanches-tomenteuses.
• Feuilles linéaires, très étroites, roulées par les bords en dessous, blanches-tomenteuses sur les deux faces, ou souvent verdâtres en dessus, lâchement dressées, aiguës ou obtuses, mais non mucronées au sommet.
• Capitules en corymbe serré.
• Involucre globuleux de 4-6 mm de diamètre, d'un jaune d'or, à bractées extérieures ovales-lancéolées, les intérieures oblongues, très obtuses, velues sur le dos, à glandes nulles ou très rares.
• Akènes chargés de petites glandes brillantes.


   Seul le type est reconnu en France par TaxRefRéférentiel nomenclatural et taxonomique du Muséum national d'histoire naturelle. https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels.

  • n° 1152 du catalogue de L. Laurent (Helichrysum staechas DC.).
  • Indigène. Juin-septembre. Chaméphyte ligneux. Sténoméditerranéen (ouest).
  • Première observation connue : 1845, Simon-Jude Honnorat (Le Castellet).
  • De la basse Durance à 1700 m : étages mésoméditerranéen à montagnard-méditerranéen (région de Prads-Haute-Bléone). Héliophile, thermophile, xérophile, calcicline, saxicline ou psammophile. Fruticées et garrigues à romarin et lavande, aphyllantaies, alluvions fines, rocailles.
  • Commun - 1701 observations retenues/1702 - 129/198 communes - 171/341 mailles. Immortelle dont l’aire générale est tournée vers les secteurs sud-occidentaux. Toutefois elle remonte la Durance, l’Ubaye et le Var et elle est bien présente sur les pentes ensoleillées des massifs de la zone méso-alpine. Tous les districts sauf le Bassin de Seyne.
  • Cueillette réglementée 04.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Helichrysum stoechas (L.) Moench, 1794
  ↳ Helichrysum stoechas (L.) Moench subsp. stoechas
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 171/341 mailles.
36 Cité avant et après 1991
131 Cité après 1991 seulement
4 Cité avant 1992 seulement
1 À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022