Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 7 résultats...

Berce
Heracleum L., 1753

Berce du Jura
Heracleum alpinum L., 1753

Berce du Caucase
Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895

Berce naine
Heracleum pumilum Vill., 1779

Patte d'ours
Heracleum sphondylium L., 1753

Berce élégante
Heracleum sphondylium subsp. elegans (Crantz) Schübl. & G.Martens, 1834

Grande Berce
Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Hélianthe vivace

Helianthus x laetiflorus Pers., 1807

Asteraceae
(†Composées)
Description

   Infloralhp
• Plante vivace herbacée élancée de 0,5-1,5 m, le plus souvent en colonie assez lâche, à tubercules < 20 mm en fin de floraison.
• Tige généralement rameuse dans le haut.
• Feuilles étroitement lancéolées (limbe à L/l = 3 à 5), faiblement et inégalement dentées, vert franc, à base plus ou moins longuement cunéiforme.
• Capitules longuement pédonculés, larges de 4-8 cm, ± dressés, généralement en corymbe pauciflore.
• Réceptacle un peu conique. Disque des fleurs tubuleuses large de 1-2,5 cm, muni de paillettes. Fleurs jaunes (mais les tubulaires brunissant à la maturation), les ligulées 12-20, longues de 2,4-4 cm et larges d'environ 1 cm.
• Akènes longs de 4-6 mm. Aigrette réduite à 4 écailles aristées.

  • Exogène. Juillet-octobre. Hémicryptophyte. Horticole.
  • Première observation connue : Jérémie Van Es (2001, Mirabeau).
  • De la basse Durance à 1100(1500) m : étages mésoméditerranéen à montagnard inférieur. Héliophile, mésothermophile, mésophile, nitrophile, gravicole. Friches, souvent associées aux ripisylves, gravières, alluvions.
  • Assez rare - 25 observations - 18/198 communes - 20/341 mailles. Cet hélianthe est surtout observé le long des grandes vallées (Durance et ses affluents), Var.

   Il semble que cet hybride entre H. pauciflorus Nuttal et H. tuberosus L., d'origine horticole, soit le plus fréquent des hélianthes naturalisés. Il est observé dans une grande partie du sud-est méditerranéen français, notamment la basse vallée de la Durance et sa confluence avec le Rhône. Il est difficile à distinguer de H. pauciflorus Nuttal (disque jaunâtre vs. disque brun pour pauciflorus).

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-octobre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (3 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022