Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 2 résultats...

Ammi
Ammi L., 1753

Ammi élevé
Ammi majus L., 1753

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Vélar de Suisse

Erysimum montosicola Jord., 1858

Brassicaceae
(†Crucifères)
Description

   d'après la Flore de Coste et Flora Gallica
• Plante herbacée, à souche vivace, épaisse. Rejets stériles normalement présents à l'anthèse. Tiges dressées de 10-50 cm, simples.
• Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées, entières ou sinuées-dentées, à poils en navette, les caulinaires nombreuses (plus de 10 en général).
• Fleurs médiocres. Pétales de (5)6-8(9) mm de large, jaune vif. Sépales 1-2 fois plus longs que le pédicelle.
• Grappe fructifère raide, peu fournie, à pédicelles et siliques étalés-dressés. Siliques grêles, non bosselées. Style (1,5)2-3(4) mm. Graines petites, ailées au sommet.


   Dans la perception actuelle des Erysimum, E. montosicola Jord. et E. rhaeticum (Schleich. ex Hornem.) DC. sont deux cytotypes (le premier tétraploïde, le second octoploïde) du "même" taxon. Pour Flore Méd. E. montosicola Jord. serait le cytotype le plus commun dans les Alpes du sud, E. rhaeticum (Schleich. ex Hornem.) DC. ne dépassant pas, vers le sud, le Queyras.
   Dans cette hypothèse, les données d'E. rhaeticum (Schleich. ex Hornem.) DC. dans le département seraient à rattacher à "montosicola".

  • Indigène. Mai-juin. Hémicryptophyte. Orophyte alpin (sud-ouest).
  • Première observation connue : Henri Loret (milieu XIXe ?, Colmars).
  • Du montagnard au sommet du subalpin de 1500 à 2500 m. Héliophile, mésocryophile, mésoxérophile, silicicole à calcicline. Pelouses sèches, rocailles.
  • Assez rare - 25 observations retenues/26 - 14/198 communes - 19/341 mailles. Ce velar doit être présent sur tous les massifs du département.
Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juin
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v14
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 18/08/2021