Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 15 premiers résultats... sur 27 !!!

Doradille
Asplenium L., 1753

Doradille noire
Asplenium adiantum-nigrum L., 1753

Doradille de Breyne
Asplenium x alternifolium Wulfen, 1781

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L., 1753

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L. subsp. ceterach

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh., 1799

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh. subsp. fontanum

Asplénie de Heli
Asplenium x helii Lusina, 1943

Doradille du Verdon
Asplenium jahandiezii (Litard.) Rouy, 1913

Doradille des ânes
Asplenium onopteris L., 1753

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC., 1815

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC. subsp. petrarchae

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L., 1753

Doradille de la dolomie
Asplenium ruta-muraria subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., 1964

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L. subsp. ruta-muraria

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Inule visqueuse

Dittrichia viscosa (L.) Greuter, 1973

Inula viscosa (L.) Aiton, 1789

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante vivace, glanduleuse-visqueuse, odorante. Tiges de 5-10 dm, frutescentes à la base, dressées, très feuillées.
• Feuilles lancéolées, entières ou dentées, aiguës, les caulinaires embrassantes et cordées à la base, glanduleuses sur les deux faces.
• Capitules assez gros en longues grappes pyramidales. Involucre à folioles linéaires, les extérieures scarieuses, vertes sur le dos, obtuses, les intérieures scarieuses, aiguës, ciliées. Fleurs jaunes rayonnantes, ligules dépassant assez longuement l'involucre.
• Akènes velus, rétrécis en col au sommet.


   Quatre sous-espèces sont reconnues, mais seul le type est présent en France et donc dans le département.

  • Indigène. Juillet-octobre. Hémicryptophyte. Euryméditerranéen.
  • Première observation connue : Alain Archiloque (1961, Moustiers-Sainte-Marie).
  • De la basse Durance à 520 m : étage mésoméditerranéen. Héliophile, thermophile, mésoxérophile, neutrophile, saxicline ou gravicole, nitrophile. Ripisylves matures, alluvions graveleuses, friches mésotrophes.
  • Assez rare - 38 observations - 20/198 communes - 15/341 mailles. Cette inule, observée dans les années 1960 à Castelet-les-Sausses et Moustiers-Sainte-Marie, apparaît dans la Durance dans les années 1990 (Amat à Lurs, L. Garraud au Castellet), où elle est maintenant connue jusqu’à Entrepierres (J. Van Es, 2008) et la Bléone jusqu’à Aiglun (Hamard, 2007). Très commune dans les départements littoraux, elle remonte via les grands cours d'eau. Elle est en expansion. Pays de Manosque, Luberon oriental, Bassin du Sasse, Plateau de Valensole, Adret de Lure, Moyen-Verdon, Pays de Digne, Pays d’Entrevaux.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-octobre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (9 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022