Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 13 résultats...

Valériane
Valeriana L., 1753

Nard celtique
Valeriana celtica L., 1753

Valériane dioïque
Valeriana dioica L., 1753

Valériane dioïque
Valeriana dioica L. subsp. dioica

Valériane un peu hispide
Valeriana excelsa Poir., 1808

Valériane à feuilles de sureau
Valeriana excelsa subsp. sambucifolia (J.C.Mikan ex Pohl) Holub, 1997

Valériane des montagnes
Valeriana montana L., 1753

Valériane officinale
Valeriana officinalis L., 1753

Valériane
Valeriana phu L., 1753

Valériane à feuilles rondes
Valeriana rotundifolia Vill., 1787

Valériane naine
Valeriana saliunca All., 1785

Valériane à trois folioles
Valeriana tripteris L., 1753

Valériane tubéreuse
Valeriana tuberosa L., 1753

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Crépide à feuilles de pissenlit

Crepis vesicaria L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante bisannuelle à tige de 3-7 dm, dressée, rameuse.
• Feuilles presque toutes radicales, pubescentes, oblongues-lancéolées pennatipartites, les caulinaires embrassantes, auriculées.
• Capitules toujours dressés portés par de longs pédoncules non bractéolés ni renflés au sommet. Involucre dépassant à la maturité le sommet du bec des akènes, à bractées tomenteuses un peu hispides, les extérieures ne retenant pas l’akène. Fleurs jaunes, les extérieures rougeâtres en dehors.
• Akènes tous pourvus d’un bec.


   Cette espèce, commune dans les friches et prairies, est représentée en France par deux sous-espèces. Seule la sous-espèce taraxacifolia (Thuill.) Thell. se rencontre dans les Alpes-de-Haute-Provence. La sous-espèce stellata (Ball) Babcock est un taxon connu (pour la France) seulement en Corse. La sous-espèce type est un taxon nord-est méditerranéen qui n'est connue en Provence qu'en Camargue et au bord de l'Étang de Berre.

  • Indigène. Avril-mai. Thérophyte, hémicryptophyte bisannuel. Euryméditerranéen (ouest).
  • Première observation connue : 1845, Simon-Jude Honnorat (L'Escale).
  • De la basse Durance à 1500(1800) m : surtout étages mésoméditerranéen à montagnard (anthropique au-dessus de 1300 m). Héliophile, mésothermophile, mésoxérophile à mésophile, neutrophile, terricole, argilicole, nitratocline. Friches à brachypode de Phénicie, bordures des moissons, pieds de vieux murs riches en nitrates, talus, bord de canaux, etc.
  • Commun - 891 observations - 153/198 communes - 192/341 mailles. Il est présent dans tous les districts mais rare dans les secteurs alpins.
Floraison :

JFMAMJJASOND

avril-mai
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Photos de la plante (6 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 192/341 mailles.
13 Cité avant et après 1991
171 Cité après 1991 seulement
8 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022