Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Petite linaire

Chaenorhinum minus (L.) Lange, 1870

Plantaginaceae
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante annuelle de 8-25 cm, pubescente-glanduleuse, dressée.
• Feuilles supérieures alternes, atténuées en pétiole, oblongues ou lancéolées-linéaires, obtuses.
• Fleurs d'un violet pâle à palais jaune ne fermant pas la gorge, petites, axillaires, écartées, en grappes lâches, feuillées. Pédoncules dressés, bien plus longs que la fleur. Calice pubescent à lobes linéaires-spatulés. Corolle de 6-8 mm, à éperon conique, obtus, 2-3 fois plus court qu'elle.
• Capsule ovoïde-oblique, un peu plus courte que le calice, s'ouvrant au sommet par deux larges trous. Graines ovoïdes, lisses.


   Seul le type est présent en France continentale. La sous-espèce pseudorubrifolium Gamisans est un taxon qui, en France, n'est connu qu'en Corse.

  • n° 1410 du catalogue de L. Laurent (Chaenorhinum minus (L.) Lange).
  • Indigène avec extension anthropique. Mai-septembre. Thérophyte. Paléotempéré.
  • Première citation connue : 1845, S.-J. Honnorat : Prads-Haute-Bléone.
  • Étages mésoméditerranéen au subalpin de 350 à 2050 m. Héliophile, thermophile à mésothermophile, mésoxérophile à xérophile, neutrobasophile à acidicline. Bancs de graviers, alluvions, rocailles, friches, oliveraies, moissons, lavandaies.
  • Commun - 521 observations - 140/198 communes - 203/341 mailles. Commun dans tout le département, il se raréfie dans l'Ubaye et le Moyen-Verdon. Tous les districts.

   Cette petite linaire peut être confondue avec C. rubrifolium. En situation primaire, elle fréquente les mêmes habitats. Ses graines présentent cependant des différences : elles sont ornées de crêtes longitudinales alors que celles de C. rubrifolium (à la face inférieure des feuilles rouges) ont des petits tubercules.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
•  Chaenorhinum minus (L.) Lange, 1870
  ↳ Chaenorhinum minus (L.) Lange subsp. minus
Photos de la plante ( 5  photos disponibles)
Cliquez sur une photo de cette planche pour l'agrandir.
5 photos disponibles pour ce taxon
Cartographie Chaenorhinum minus
Commun - 140/198 communes
 Cité après 1999
 Cité avant 2000 seulement
 À confirmer/infirmer
 Erroné
Rédaction de la fiche : Danièle HAMARD
Référentiel taxinomique : TaxRef v17
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 11/03/2024