Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 7 résultats...

Berce
Heracleum L., 1753

Berce du Jura
Heracleum alpinum L., 1753

Berce du Caucase
Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895

Berce naine
Heracleum pumilum Vill., 1779

Patte d'ours
Heracleum sphondylium L., 1753

Berce élégante
Heracleum sphondylium subsp. elegans (Crantz) Schübl. & G.Martens, 1834

Grande Berce
Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Chardon du solstice

Centaurea solstitialis L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante herbacée, tomenteuse, blanche à blanchâtre, de 20 à 40 cm, très rameuse.
• Feuilles inférieures lyrées-pennatipartites, les suivantes sessiles, longuement décurrentes, presque linéaires, entières ou sinuées.
• Capitules solitaires. Involucre globuleux-conique à folioles moyennes terminées par une très longue épine jaune, spinuleuse seulement à la base et 3-4 fois plus longue que la foliole, les extérieures à appendice palmé à épines courtes. Fleurs jaunes, toutes égales, non glanduleuses.
• Akènes de 2,5 mm, plus courts que l’aigrette blanche.

  • n° 935 du catalogue de L. Laurent.
  • Exogène archéophyte ? Juin-septembre. Hémicryptophyte (bisannuel). Subcosmopolite.
  • Première observation connue : 1782, Michel Darluc (Noyers-sur-Jabron).
  • De la basse Durance à 1300(1450) m : étages méso- et supraméditerranéen, peut s’installer plus haut en tant qu’adventice. Héliophile, thermophile, xérophile, neutrophile, calcicline, terricole, marnicole, nitratophile. Friches thermophiles ou non, pelouses sèches à annuelles,champs de céréales et leurs bordures, gravières, bordures des routes, des bois.
  • Commun - 454 observations retenues/460 - 102/198 communes - 114/341 mailles. Elle est commune à l'ouest d’une ligne Thèze/Moustiers-Sainte-Marie. Vers l’est cette centaurée est observée vers Entrevaux (C. Boucher, 1996), Saint-André-les-Alpes (Moritel, 1998). Les données d'Ubaye semblent peu crédibles. Tous les districts sauf le Bassin de Seyne.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 114/341 mailles.
13 Cité avant et après 1991
97 Cité après 1991 seulement
4 Cité avant 1992 seulement
4 À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022