Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 15 premiers résultats... sur 27 !!!

Doradille
Asplenium L., 1753

Doradille noire
Asplenium adiantum-nigrum L., 1753

Doradille de Breyne
Asplenium x alternifolium Wulfen, 1781

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L., 1753

Cétérac officinal
Asplenium ceterach L. subsp. ceterach

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh., 1799

Doradille de Haller
Asplenium fontanum (L.) Bernh. subsp. fontanum

Asplénie de Heli
Asplenium x helii Lusina, 1943

Doradille du Verdon
Asplenium jahandiezii (Litard.) Rouy, 1913

Doradille des ânes
Asplenium onopteris L., 1753

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC., 1815

Doradille de Pétrarque
Asplenium petrarchae (Guérin) DC. subsp. petrarchae

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L., 1753

Doradille de la dolomie
Asplenium ruta-muraria subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., 1964

Rue des murailles
Asplenium ruta-muraria L. subsp. ruta-muraria

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Centaurée étoilée

Centaurea calcitrapa L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante herbacée de 15-60 cm, dressée, très rameuse à rameaux divariqués, glabrescente.
• Feuilles radicales pennatipartites, les caulinaires rudes, ponctuées, pennatiséquées, à segments presque linéaires à pointe subulée.
• Capitules médiocres, larges de 6-8 mm, solitaires, entourées de feuilles florales, en vaste panicule. Involucre ovoïde, long d'environ 1,5 cm, à bractées terminées par une longue épine robuste (jusqu'à 2 cm), canaliculée en dedans à la base, très étalée, accompagnée de spinules basilaires courtes. Fleurs lilas toutes égales.
• Akènes blanchâtres, marbrés de linéoles noires et dépourvus d’aigrette, à ombilic glabre.

  • n° 926 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juillet-octobre. Hémicryptophyte. Subcosmopolite.
  • Première observation connue : 1782, Michel Darluc (Noyers-sur-Jabron).
  • De la basse Durance à 1000 m : surtout à l'étage mésoméditerranéen. Héliophile, thermophile, xérophile, basicline, gravicole, terricole, légèrement nitratophile. Friches thermophiles, communautés à brachypode de Phénicie, pelouses sèches à annuelles, gravières, bordures de moissons, etc.
  • Assez commun - 158 observations - 61/198 communes - 79/341 mailles. Commune dans la moitié sud-ouest du département, cette centaurée, inféodée aux secteurs plus ou moins anthropisés, est absente des montagnes. Plateau de Valensole, Luberon oriental, Bas-Verdon, Pays de Banon, Pays de Manosque, Pays de Digne, Moyen-Verdon, Buëch-Val de Durance, Adret de Lure, Jabron, Pays d’Entrevaux.
Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet-octobre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 79/341 mailles.
3 Cité avant et après 1991
70 Cité après 1991 seulement
7 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022