Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Rue des murailles

Asplenium ruta-muraria L., 1753

Aspleniaceae
Description

   Flore de Coste
• Fougère vivace de 3-15 cm, glabre, à souche courte brune.
• Feuilles d'un vert mat, coriace, à petiole vert comme le rachis et souvent aussi long ou plus long que le limbe. Celui-ci ovale triangulaire, bipennatiséqué. Segments primaires inférieurs plus longs que les moyens, les secondaires peu nombreux et écartés, à lobes pétiolulés, obovales en coin, lobulés, entiers ou denticulés.
• Sores linéaires, à la fin confluents. Indusie à bord cilié ou frangé.


   Les deux sous-espèces, ruta-muraria, tétraploïde, et dolomiticum, diploïde, sont présentes dans le département.

  • n° 2304 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juin-septembre (fructification). Hémicryptophyte. Circumboréal.
  • Première observation connue : S.-J. Honnorat, Allos vers 1840.
  • Très large amplitude du mésoméditerranéen au sommet du subalpin de 300 à 2700 m. Héliophile à mésosciaphile, mésothermophile à mésocryophile, mésophile, calcicline, rupicole. Fissures des rochers, vieux murs.
  • Commun - 723 observations - 120/198 communes - 194/341 mailles. Cette petite fougère est présente dans tous les districts, mais plus rare quand les roches massives manquent (Plateau de Valensole).

   Les deux sous-espèces ne sont morphologiquement distinctes que par la taille des spores (microscope !). La subsp. ruta-muraria, de large amplitude altitudinale, est commune sur calcaires, voire schistes. La subsp. dolomiticum Lovis & Reichst., est plus localisée sur les calcaires dolomitiques. Elle ne dépasse pas 1300 m. L'hybride (triploïde stérile) entre ces deux sous-espèces (A. x baldense Sleep, Vida & Reichst.) a été trouvé dans le Verdon (R. Prelli, comm. personnelle) qui est à ce jour la seule localisation pour les Alpes-de-Haute-Provence (en région PACA, il est également connu dans le Var, les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes).

   d’après Flore méditerranéenne
1. Spores de 37 (± 3) µ, périspore exclue : subsp. ruta-muraria.
1'. Spores de 46 (± 4) µ, périspore exclue : subsp. dolomiticum.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre (fructification)
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Photos de la plante (4 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 194/341 mailles.
57 Cité avant et après 1991
128 Cité après 1991 seulement
9 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022