Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Doradille des ânes

Asplenium onopteris L., 1753

Aspleniaceae
Description

   Flore de Coste et R. Prelli
• Fougère en touffe lâche à frondes de 20 à 40 cm.
• Limbe vert foncé, épais, luisant, largement triangulaire dans son contour général et très finement découpé. Segments primaires inférieurs à pointe dirigée vers le sommet de la fronde, plus longs que les moyens, les secondaires nombreux et rapprochés, à lobes en coin, étroits ou larges, à dents aiguës.
• Sores linéaires, rapprochés, plus proches de la nervure médiane que du bord, assez promptement confluents. Indusie à bord entier.
   Risque de confusion avec A. adiantum-nigrum.

  • Indigène. Juin-septembre (fructification). Hémicryptophyte. Euryméditerranéen.
  • Première observation connue : Rémy Prelli in litt. 1990 (La Palud-sur-Verdon).
  • Méso- à supraméditerranéen de 300 à 1000 m (voir commentaires). (Héliophile) mésosciaphile à sciaphile, thermophile, mésoxérophile, acidicline (basocline). Fissures des rochers (mais possible en pleine terre).
  • Assez rare - 18 observations retenues/19 - 11/198 communes - 13/341 mailles. La doradille des ânes n'est connue que de la moitié sud du département, dans les districts les plus thermophiles. Pays de Manosque, Bas-Verdon, Pays de Banon, Moyen-Verdon, Luberon oriental, Plateau de Valensole.

   Cette espèce méditerranéenne est en limite nord de son aire dans les Alpes-de-Haute-Provence où elle est progressivement “remplacée” par A. adiantum-nigrum L. avec laquelle on peut la confondre. Elle ne doit pas dépasser 500 à 600 m. À ce titre la station de Castellet-les-Sausses, à 1000 m, est à confirmer.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre (fructification)
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022