Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 2 résultats...

Leersie
Leersia Sol. ex Sw., 1788

Leersie faux riz
Leersia oryzoides (L.) Sw., 1788

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Armoise des champs

Artemisia campestris L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste et Flora helvetica
• Plante vivace de 30-80 cm, presque ligneuse et couchée à la base, ascendante, glabre à l'état adulte, très rameuse, à rameaux étalés, non visqueuse. Tige généralement rouge brunâtre, souvent ligneuse à la base.
• Feuilles caulinaires bipennatiséquées, celles des jeunes tiges argentées, soyeuses, les inférieures pétiolées, les suivantes sessiles, à segments très étroits, linéaires, mucronulées.
• Capitules brièvement pédicellés, ovoïdes, formant une grande panicule, entremêlée de feuilles linéaires, entières. Involucre glabre et luisant. Fleurs toutes tubuleuses, jaunes ou rougeâtres.


   De six à huit sous-espèces sont reconnues selon les flores. Deux d'entre elles, le type et la subsp. glutinosa (J.Gay ex Besser) Batt., sont citées dans le département.

  • n° 1165 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juin-septembre. Chaméphyte. Circumboréal.
  • Première observation connue : 1882, Georges Rouy (Peyruis).
  • Très large amplitude altitudinale la basse Durance à plus de 2000 m : étages mésoméditerranéen subalpin. Héliophile, thermophile à mésothermophile, mésoxérophile, neutrophile, parfois acidicline, terricole, nitratophile. Cette armoise est associée aux ourlets des chênaies blanches et aux hêtraies dans des pelouses steppiques, mais surtout présente dans les zones anthropisées : friches, gravières, remblais.
  • Assez commun - 254 observations retenues/262 - 67/198 communes - 84/341 mailles. Elle apparaît disséminée dans tout le département. Tous les districts.

   d’après Flora Gallica
1. Jeunes feuilles et involucres à sécrétion assez abondante, devenant fortement collant en cours de dessiccation. Tiges optimalement dressées, à base modérément lignifiée et non ramifiée (sauf fauchage ou piétinement) : subsp. glutinosa.
1'. Jeunes feuilles et involucres à sécrétion faible ou nulle, non collant en cours de dessiccation. Tiges optimalement ascendantes, à base ligneuse et ramifiée : subsp. campestris.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juin-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Photos de la plante (1 photo disponible)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 84/341 mailles.
9 Cité avant et après 1991
65 Cité après 1991 seulement
10 Cité avant 1992 seulement
3 À confirmer/infirmer
2 Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022