Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 7 résultats...

Berce
Heracleum L., 1753

Berce du Jura
Heracleum alpinum L., 1753

Berce du Caucase
Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895

Berce naine
Heracleum pumilum Vill., 1779

Patte d'ours
Heracleum sphondylium L., 1753

Berce élégante
Heracleum sphondylium subsp. elegans (Crantz) Schübl. & G.Martens, 1834

Grande Berce
Heracleum sphondylium L. subsp. sphondylium

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Aristoloche pistoloche

Aristolochia pistolochia L., 1763

Aristolochiaceae

Plante patrimoniale

Description

   Flore de Coste
• Plante vivace de 20-50 cm, couverte de poils raides très courts, à racine fibreuse-fasciculée.
• Tiges grêles, étalées-dressées, simples ou rameuses.
• Feuilles assez petites (2-3 cm de large), ovales-triangulaires en cœur, à sinus largement ouvert à la base, érodées-denticulées et scabres aux bords, à nervures saillantes et rudes en dessous. Pétiole beaucoup plus court que le pédoncule floral.
• Fleurs brunâtres, solitaires, dépassant les feuilles. Périanthe pubérulent, à languette ovale-lancéolée plus courte que le tube.
• Capsule moyenne, arrondie, pendante.
   L'autre espèce à fleurs solitaires brunâtres, et à pétiole nettement plus court que le pédoncule floral, A. rotunda, a des feuilles à bords et face inférieure lisses.

  • n° 1690 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Mai-juillet. Géophyte radicant. Sténoméditerranéen (nord-ouest).
  • Première observation connue : Michel Darluc (Noyers-sur-Jabron, 1782).
  • Méso- et supraméditerranéen entre 300 et 1100 (1300) m. Héliophile, thermophile, xérophile, calcicole. Chênaies claires, coteaux écorchés thermophiles, éboulis fins à marneux.
  • Commun - 681 observations - 114/198 communes - 145/341 mailles. Commune dans les deux tiers sud-ouest du département, elle est très rare dans l’Ubaye (Roche-Rousse au Lauzet-Ubaye) et absente du Haut-Verdon et du bassin de Seyne.

   C'est une espèce patrimoniale des Alpes-de-Haute-Provence comme seule nourriture de la chenille de la proserpine (Zerinthia rumina L.) papillon diurne protégé. Elle est aussi l'hôte (avec d'autres aristoloches) de la diane, Zerinthia polyxena Denis & Schiffermueller, également protégée.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 145/341 mailles.
26 Cité avant et après 1991
113 Cité après 1991 seulement
8 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022