Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Muflier, Gueule de loup à feuilles larges

Antirrhinum majus L., 1753

Plantaginaceae
Description

   Flore de Coste
• Plante vivace de 30-80 cm, glabre inférieurement, pubescente glanduleuse dans le haut. Tiges dressées, simples ou rameuses.
• Feuilles opposées ou alternes, lancéolées ou lancéolées-linéaires, entières, glabres.
• Fleurs purpurines ou d'un blanc jaunâtre, grandes, rapprochées en grappe terminale munie de courtes bractées. Pédicelles égalant le calice et la bractée. Calice poilu, à lobes ovales-obtus, 4-5 fois plus courts que la corolle. Corolle de 3-4 cm, poilue, à base gibbeuse.
• Capsule oblique ovale, poilue, plus longue que le calice.


   Les deux sous-espèces longtemps distinguées, type et latifolium (Mill.) Bonnier & Layens, sont élevées au rang spécifique en 2024 par TaxRef 17.
   A. majus s.s. est une espèce pyrénéenne, mais qui se rencontre ça et là ailleurs, plus ou moins naturalisée, échappée des jardins où elle est souvent plantée pour sa spectaculaire floraison.
   Comme toujours dans ces cas là, A. majus est alors surobservée, ses observations comprenant les données de latifolium faites sous A. majus sans précision de la sous-espèce. À ce jour, seules deux observations (faites sous A. majus subsp. majus) sont avérées, les autres étant très majoritairement à rapporter à A. latifolium.
.

  • n° 1407 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Avril-septembre. Chaméphyte. Euryméditerranéen (ouest).
  • Première citation connue : Louis Laurent (1940, Colmars), observation erronée.
  • Étages mésoméditerranéen à montagnard de 300 à 1800 m. Héliophile, thermophile, xérophile, calcicole, saxicole. Parois, murs, garrigues rocailleuses bien exposées.
  • Très rare - 2 observations retenues/88 - 2/198 communes - 2/341 mailles. Antirrhinum majus n'est avéré qu'à Lurs et Niozelles mais est probablemeent présent dans d'autres villages…
Floraison :

JFMAMJJASOND

avril-septembre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante ( 3  photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie Antirrhinum majus
Très rare - 2/198 communes
 Cité après 1999
 Cité avant 2000 seulement
 À confirmer/infirmer
 Erroné
Rédaction de la fiche : Danièle HAMARD
Référentiel taxinomique : TaxRef v17
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 27/05/2024