Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Phalangère rameuse

Anthericum ramosum L., 1753

Phalangium ramosum (L.) Poir., 1804

Asparagaceae

Plante patrimoniale

Description

   Flore de Coste
• Plante vivace de 30-60 cm, glabre, à fibres radicales cylindriques. Tige dressée, un peu flexueuse et rameuse dans le haut.
• Feuilles linéaires-canaliculées, étroites, bien plus courtes que la tige. Bractées linéaires en alène, 5-6 fois plus courtes que le pédicelle dressé-étalé et articulé près de la base.
• Fleurs blanches, en panicule lâche à rameaux étalés. Périanthe long de 1 cm, à divisions oblongues trinervées. Étamines presque aussi longues que le périanthe à filets filiformes glabres. Style droit.
• Capsule petite globuleuse-obtuse, à plusieurs graines anguleuses rudes.
   Morphologiquement proche de A. liliago L. et Loncomelos narbonense (L.) Raf., elle s'en distingue par une inflorescence nettement ramifiée à la base et, plus spécifiquement, de A. liliago par un aspect plus grêle, des fleurs plus petites à pétales moins allongés, et de L. narbonense par des pédoncules fructifères articulés..

  • n° 1863 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène. Juillet. Hémicryptophyte. Méditerranéen et atlantique.
  • Première observation connue : 1874, Élisée Reverchon (Saint-Benoît), mais sa donnée est peu crédible.
  • Étage collinéen (type supraméditerranéen et type dauphinois), entre 500 et 1000 m pour les données confirmées. Héliophile à mésosciaphile, mésothermophile, mésophile à mésohygrophile. Pentes marneuses, bords des ruisseaux et sous-bois frais.
  • Très rare - 5 observations retenues/15 - 3/198 communes - 5/341 mailles. Cette phalangère est confirmée dans le Luberon oriental et le Bassin du Sasse. Les données de l'Ubaye et du Pays d'Entrevaux sont très douteuses. Luberon oriental, Bassin du Sasse.
  • Liste rouge PACA : vulnérable. Enjeu de préservation PACA : fort.

   Les données anciennes du Luberon ont été confirmées en 2017 par la découverte d'une poignée de stations au Revest-Saint-Martin et à Montlaux par L. Michel.
   Notre département pourrait constituer la limite sud-est extrême de son aire (elle est encore bien connue dans la Drôme, rare dans les Hautes-Alpes et rarissime dans le Vaucluse). Cette situation lui vaut son inscription comme "vulnérable" dans la liste rouge de la flore PACA, ce qui avec le fort enjeu que représente sa préservation, amène à la considérer patrimoniale.
.

Floraison :

JFMAMJJASOND

juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (5 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Rédaction de la fiche : Christophe BONNET
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022