Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 3 résultats...

Bardanette courbée
Hackelia deflexa (Wahlenb.) Opiz, 1838

Bardanette
Lappula Moench, 1794

Bardanette faux myosotis
Lappula squarrosa (Retz.) Dumort., 1827

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Camomille sauvage

Anthemis arvensis L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante annuelle de 10-50 cm, pubescente, dressée, ascendante ou étalée, rameuse.
• Feuilles bipennatiséquées à lobes linéaires-lancéolés, cuspidés.
• Involucre à bractées largement scarieuses au sommet. Réceptacle conique à écailles carénées linéaires lancéolées, brusquement acuminées, dépassant un peu les fleurs tubuleuses.
• Fleurs tubuleuses jaunes, ligules blanches.
• Akènes longs de 1,5 à 2 mm, lisses, surmontés d'un rebord.


   Trois sous-espèces sont classiquement reconnues, type, glabra (Rouy) Jeanmonod et incrassata (Loisel.) Nyman. Le type et incrassata sont cités dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. La subsp. glabra est endémique de Corse.
   Si la présence de la sous-espèce incrassata est avérée, celle du type reste à confirmer.

  • n° 1185 du catalogue de L. Laurent.
  • Exogène archéophyte. Mai-juillet. Thérophyte. Subcosmopolite.
  • Première observation connue : 1782, Michel Darluc (Saint-Étienne-les-Orgues).
  • De la basse Durance à 1900 m : étages mésoméditerranéen à montagnard. Héliophile, thermophile à mésothermophile, mésoxérophile à mésophile, neutro-calcicline, terricole, argilicole, nitratophile. Espèce rudérale et très éclectique, elle se rencontre dans la plupart des milieux anthropisés y compris les pâturages de moyenne montagne : friches, ourlets de ripisylves, gravières, moissons…
  • Commun - 744 observations retenues/745 - 140/198 communes - 173/341 mailles. Cette camomille est présente dans tous les districts, plus rare et en régression dans l'Ubaye et le Haut-Verdon.

   d’après Flora Gallica
1. Pédoncules minces, cylindriques (diamètre de ± 1 mm), même après l’anthèse : subsp. arvensis.
1'. Pédoncules coniques nettement épaissis à l’apex (jusqu’à 1,6 mm de diamètre), au moins après l’anthèse sur le capitule terminal : subsp. incrassata.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
Photos de la plante (8 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Commun - 173/341 mailles.
7 Cité avant et après 1991
152 Cité après 1991 seulement
14 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022