Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 3 résultats...

Astérolide
Asteriscus Mill., 1754

Astérolide aquatique
Asteriscus aquaticus (L.) Less., 1832

Pallénis
Pallenis spinosa (L.) Cass., 1825

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Amélanchier

Amelanchier ovalis Medik., 1793

A. vulgaris Moench, 1794

A. rotundifolia Dum.Cours., 1811

Rosaceae
Description

   d'après la Flore de Coste
• Arbrisseau de 1-3 mètres, inerme, à bourgeons glabres et brillants.
• Feuilles ovales-arrondies, finement dentées, blanches-
tomenteuses en dessous, à la fin glabres et coriaces. Pétiole 2 fois plus court que le limbe.
• Fleurs blanches, en petites grappes corymbiformes. Calice à 5 dents acuminées, persistantes. 5 pétales, oblongs en coin, dressés-étalés. 5 styles, soudés à la base. Ovaire infère.
• Fruit globuleux, du volume d'un gros pois, pulpeux, sucré et d'un noir bleuâtre à la maturité, à endocarpe très mince.


   Les deux sous-espèces parfois retenues, type (2n = 34) et embergeri Favarger & Stearn (2n = 68) sont citées dans le département. Cette distinction n'est pas retenue par TaxRefRéférentiel nomenclatural et taxonomique du Muséum national d'histoire naturelle. https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels, que nous suivons ici, qui ne reconnaît que le type…

  • n° 656 du catalogue de L. Laurent (Amelanchier vulgaris Moench).
  • Indigène. Avril-juin(septembre-octobre). Phanérophyte. Paléotempéré.
  • Première citation connue : 1782, Michel Darluc (Revest-Saint-Martin).
  • De la basse Durance à 2300 m : étages mésoméditerranéen à montagnard supérieur. Héliophile, mésothermophile, mésoxérophile, basophile, calcicline, saxicline. L’amélanchier est très ubiquiste : bois, fruticées, éboulis, etc. Cet arbuste a donné son nom à un groupe d’alliances phytosociologiques qui définissent la végétation des fourrés et des ourlets calcicoles.
  • Très commun - 5585 observations - 197/198 communes - 304/341 mailles. Cet arbuste est présent dans tous les districts.

   Salomez 2001
1. Limbe des feuilles à dessus vert-jaunâtre mais parfois recouvert d’une pruine bleuâtre, de largeur généralement inférieure à 2 cm, en gouttière, souvent à angle droit par rapport au pétiole, à rapport longueur/largeur 1,4-1,5 sur les feuilles développées des adultes. Pétiole inférieur au tiers du limbe. Baies à maturation échelonnée : subsp. ovalis.
1'. Limbe des feuilles à dessus vert sombre tranchant avec les nervures claires, de largeur généralement supérieure à 2 cm, en cuillère à fond plat, plutôt dans le prolongement du limbe, à rapport longueur/largeur 1,2-1,3 sur les feuilles développées des adultes. Pétiole environ la moitié du limbe. Baies à maturation simultanée : subsp. embergeri.

Floraison :

JFMAMJJASOND

avril-juin(septembre-octobre)
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Taxinomie (Liens entre une espèce et ses sous-espèces)
• Amelanchier ovalis Medik., 1793
  ↳ Amelanchier ovalis Medik. subsp. ovalis
Photos de la plante (9 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Très commun - 304/341 mailles.
131 Cité avant et après 1991
172 Cité après 1991 seulement
1 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v16
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 29/12/2022