Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 2 résultats...

Centaurée
Rhaponticoides Vaill., 1754

Centaurée des Alpes
Rhaponticoides alpina (L.) M.V.Agab. & Greuter, 2003

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Amarante hybride

Amaranthus hybridus L., 1753

Amaranthaceae
Description

   Flora of North America
• Plante de 0,3-2(2,5) m, glabre ou glabrescente, ou à partie distale de la tige et des rameaux légèrement pubescente lorsqu'ils sont jeunes.
• Tiges dressées, vertes ou parfois violet rougeâtre, rarement ascendantes (plantes rabougries), ramifiées à presque simples.
• Pétiole 1/2 aussi long que le limbe. Celui-ci ovale, rhombo-ovale ou lancéolé, (2-)4-15 × (1-)2-6 cm, base cunéiforme, bords entiers, apex aigu à obtus, à mucron.
• Inflorescences terminales et axillaires, dressées ou réfléchies, parfois inclinées, vertes ou vert olive, parfois avec une teinte violet argenté ou rougeâtre, sans feuilles au moins distalement. La terminale souvent légèrement inclinée avec de nombreuses rameaux plus courtes à la base. Bractées lancéolées-linéaires à subulées, 2-3,5(4) mm, subégales à 2 fois plus longues que les tépales, à apex spinescent.
• Fleurs pistillées à 5 tépales lancéolés à lancéolés-linéaires, sub-égaux ou inégaux, 1,5-3 mm, membraneux, à apex aigu ou acuminé, se rétrécissant progressivement en pointe aristée. Branches du style dressées, plus courtes que le corps du fruit. 3 stigmates. Fleurs staminées à l'extrémité des inflorescences à 5 tépales. (4)5 étamines. Utricules obovoïdes ou allongés-ovoïdes, 1,5-2,5 mm, plus courts que les tépales, lisses proximalement, verruqueux ou rugueux à l'extrémité.
• Graines noires à brun rougeâtre foncé, lenticulaires à lenticulaires-globuleuses, de 1-1,3 mm, lisses, brillantes.


   C'est une espèce autogame. De ce fait, ses populations présentent un vaste complexe de variétés (J.-M. Tison).

  • Exogène néophyte. Août-octobre. Thérophyte. Américain (centre et nord).
  • Première observation connue : Pierre Lieutaghi (1973, Mane).
  • Étages méso- et supraméditerranéen entre 250 et 1300 (1500) m. Héliophile, thermophile, mésoxérophile, nitrophile, nitratophile, semble indifférente au substrat. Rudérale : champs, friches, talus, lits caillouteux des rivières.
  • Assez commun - 210 observations retenues/211 - 92/198 communes - 97/341 mailles. Une des espèces les plus constantes dans les milieux perturbés, mais qui ne semble pas dépasser les 1500 m. Tous les districts.

   Elle semble en expansion récente et supplante l’espèce proche A. retroflexus L. avec qui elle partage les mêmes biotopes.
   Le taxon bouchonii un temps retenu comme sous-espèce (A. hybridus subsp. bouchonii (Thell.) O.Bolos & Vigo) est actuellement rattaché à Amaranthus powellii S.Watson. Il est connu dans le Var et à rechercher dans notre département.

Floraison :

JFMAMJJASOND

août-octobre
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez commun - 97/341 mailles.
  Cité avant et après 1991
97 Cité après 1991 seulement
  Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Sébastien DELLA CASA
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022