Recherche rapide (aide ?)

Navigation (aide ?)

Les 13 résultats...

Valériane
Valeriana L., 1753

Nard celtique
Valeriana celtica L., 1753

Valériane dioïque
Valeriana dioica L., 1753

Valériane dioïque
Valeriana dioica L. subsp. dioica

Valériane un peu hispide
Valeriana excelsa Poir., 1808

Valériane à feuilles de sureau
Valeriana excelsa subsp. sambucifolia (J.C.Mikan ex Pohl) Holub, 1997

Valériane des montagnes
Valeriana montana L., 1753

Valériane officinale
Valeriana officinalis L., 1753

Valériane
Valeriana phu L., 1753

Valériane à feuilles rondes
Valeriana rotundifolia Vill., 1787

Valériane naine
Valeriana saliunca All., 1785

Valériane à trois folioles
Valeriana tripteris L., 1753

Valériane tubéreuse
Valeriana tuberosa L., 1753

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Ail arrondi

Allium rotundum L., 1762

A. scorodoprasum subsp. rotundum (L.) Stearn, 1978

Amaryllidaceae

Plante patrimoniale

Description

   Flore de Coste
• Plante herbacée vivace de 30-80 cm, glabre, à bulbe ovoïde bulbillifère et à tunique membraneuse.
• Tige raide, dressée, cylindrique, feuillée jusqu’au milieu.
• Feuilles linéaires-graminoïdes, planes, lisses.
• Spathe univalve, ovale, courtement mucronée, plus courte que l’ombelle, caduque. Pédicelle inégaux, les inférieurs courts et réfléchis. Fleurs pourpre foncé sur les carènes, en ombelle globuleuse multiflore serrée non bulbillifère. Périanthes ovales-pyramidaux, à divisions oblongues-obtuses. Étamines incluses, les intérieures dilatées à la base et à 3 pointes, dont la médiane 3 fois plus courte que les latérales.


   Section Allium.

  • Exogène archéophyte ? Mai-juillet. Géophyte à bulbe. Européen (centre) et asiatique (ouest).
  • Première observation connue : 1874, Élisée Reverchon (Le Fugeret).
  • Cet ail méso- et supraméditerranéen, qui préfère les basses altitudes, atteint ± 1400 m dans notre département. Taxon héliophile, thermophile, xérophile, terricole, calcicole et nitrophile, basicline. Il semble avoir une préférence pour les milieux cultivés : olivettes, moissons, vignes... Il peut aussi, plus simplement, se contenter d’une friche ou d’un talus.
  • Assez rare - 29 observations retenues/34 - 18/198 communes - 22/341 mailles. Il ne semble pas s’éloigner beaucoup de la frange sud du département. Les données d'altitude ne peuvent être que des erreurs. C'est une espèce peut-être sous-observée, à rechercher dans la moitié sud des Alpes-de-Haute-Provence. Bas-Verdon, Plateau de Valensole, Pays de Digne, Pays d’Annot, Buëch-Val de Durance, Pays de Manosque, Pays d’Entrevaux.

Sa rareté et son écologie le rendent vulnérable aux mutations agricoles, ce qui lui confère son statut de plante patrimoniale.

Floraison :

JFMAMJJASOND

mai-juillet
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (7 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Assez rare - 22/341 mailles.
  Cité avant et après 1991
20 Cité après 1991 seulement
2 Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
3 Erroné
Rédaction de la fiche : Sébastien DELLA CASA
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022