Recherche rapide (aide ?)

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Achillée millefeuille

Achillea millefolium L., 1753

Asteraceae
(†Composées)
Description

   d'après la Flore de Coste
• Plante vivace herbacée de 20-60 cm, ± pubescente, vert vif à vert cendré.
• Tige, sillonnée dans la longueur, un peu velue, parfois laineuse, rameuse vers le haut.
• Limbe des feuilles basales et caulinaires généralement à L/l > 4. Feuilles caulinaires, sessiles. les plus grandes dépassant normalement 8 mm de large (souvent 10-12 mm), à contour oblong-linéaire ou linéaire, bipennatiséquées à segments très nombreux. Rachis à segments intermédiaires nuls ou réduits.
• Capitules petits, en corymbe compact. Involucre ovoïde, poilu, à bractées bordées d’une marge pâle, brunâtre ou presque noire. Fleurs le plus souvent blanches, parfois purpurines.
• Achaine blanc, comme coupé à son sommet, un peu comprimé.


   Au sens large, l’achillée millefeuille est un complexe d’espèces et de formes définies par des caractéristiques plus écologiques que génétiques. Elle est alors présente dans tous les milieux, à tous les étages et dans tous les districts. Cet ensemble présente un gradient écologique allant de milieux xériques et steppiques à des biotopes mésohygrophiles. On peut "extraire" de ce groupe, d’une part des populations assez bien définies sur le plan phénotypique (Achillea distans) et des taxons à écologie bien caractérisée (Achillea roseoalba pour les prairies fraîches à détrempées). Quatre espèces sont alors reconnues dans le département : Achillea distans, A. millefolium, A. collina et A. roseoalba.
   Nombre des observations anciennes (et même modernes) de Achillea millefolium correspondent à la vision "large" du taxon ce qui rend difficile une analyse claire du statut de A. millefolium s.s. dans le département. Ses caractéristiques présentées ci-dessous relèvent plus de la littérature que des données de terrain.

  • n° 1193 du catalogue de L. Laurent.
  • Indigène avec extension anthropique. Avril-août. Hémicryptophyte. Circumboréal.
  • Première observation connue : 1782, Michel Darluc (Saint-Étienne-les-Orgues).
  • De l'étage mésoméditerranéen à l'étage alpin. Héliophile, mésothermophile à mésocryophile, mésoxérophile à mésophile, indifférent au pH, terricole ou gravicole, nitrocline. Plante des milieux ouverts (friches, prairies, talus, bords des champs), des ourlets forestiers…
  • Très commun - 3588 observations - 185/198 communes - 310/341 mailles. Tous les districts.
Floraison :

JFMAMJJASOND

avril-août
Écologie :

Altitudes :

3000 m
2000 m
1000 m
0 m
Photos de la plante (8 photos disponibles)
1) Survolez une photo pour afficher les informations de prise de vue…
2) Cliquez sur les photos pour les agrandir…
 
Cartographie (Maillage INPN 5x5km)
Très commun - 310/341 mailles.
94 Cité avant et après 1991
216 Cité après 1991 seulement
  Cité avant 1992 seulement
  À confirmer/infirmer
  Erroné
Rédaction de la fiche : Christian BOUCHER
Référentiel taxinomique : TaxRef v15
Mise en ligne de la fiche le : 01/02/2021
Modification ou ajout de photo(s) le : 10/05/2022